Confinement : un coup dur pour les professionnels du tourisme

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Confinement : un coup dur pour les professionnels du tourisme
France 2
Article rédigé par
D. Basier, P. Wursthorn, A. Alvarez - France 2
France Télévisions

Le reconfinement est un coup dur pour certains professionnels du tourisme qui misaient sur les vacances de Pâques pour rebondir.

En temps normal, Biscarrosse (Landes) et ses environs enregistrent 175 000 nuitées au mois d’avril. Cependant, jeudi 1er avril, au lendemain des annonces de reconfinement par Emmanuel Macron, les touristes présents s’apprêtent à plier bagages. "On voulait se confiner à l’extérieur, parce qu’on nous a dit qu’à l’extérieur, c’était super, voilà, on rentre, on n’a pas le choix", se résigne Ariane Chirin.

"On va participer à l’effort collectif"

Un camping avait rouvert ses portes lundi dernier, mais il fermera à nouveau lundi 5 avril, à l’issue du week-end de Pâques. "Aujourd’hui, notre sentiment, c’est qu’on va participer à l’effort collectif. On sait que si on ferme aujourd’hui, c’est pour réouvrir cet été", explique Joseph Charpentier, directeur du camping de vacances "La Rive" à Biscarrosse. Les commerces du camping qui avaient ressorti leurs articles de plage se préparent également à fermer. "On se retrouve portes closes, après, c’est un petit peu lourd au niveau de l’organisation, de la masse salariale", s’inquiète Angélique Lancien, commerçante. Les deux tiers des 60 salariés du camping devraient être mis au chômage partiel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.