Confinement : si le couvre-feu ne fonctionne pas pour lutter contre le Covid-19, "on n'attendra pas le mois de mars pour agir", prévient Olivier Véran

Dans un entretien au "Parisien" publié samedi, le ministre de la Santé fait le point sur l'épidémie de Covid-19 et sur un éventuel troisième confinement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 20 janvier 2021 à l'Elysée (Paris). (ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS / AFP)

Confinera, confinera pas ? Alors que la pression de l'épidémie de Covid-19 reste forte en France, le gouvernement espère toujours éviter un troisième confinement. Mais l'hypothèse n'est pas exclue, comme l'a rappelé le ministre de la Santé Olivier Véran dans un entretien avec les lecteurs du Parisien publié samedi 23 janvier.

Interrogé par une lectrice sur cette éventualité de reconfiner la France, Olivier Véran a indiqué qu'il attendait "d'abord d'être fixé sur les effets du couvre-feu". "On le sera la semaine prochaine. Si ça ne baisse pas, si les variants commencent à se diffuser partout, alors on prendra des mesures supplémentaires, évidemment. Et cela s'appelle le confinement. Si on voit que le virus se remet à progresser fortement, on ferme.", a-t-il développé.

"Il faut que le couvre-feu fonctionne, qu'on parvienne à tenir bon face au variant et à gagner du temps. Dans le meilleur des scénarios, on arrivera à faire baisser la pression épidémique. Si ce n'est pas le cas, on n'attendra pas le mois de mars pour agir. On suit au jour le jour l'évolution des effets du couvre-feu. On n'attendra pas qu'une nouvelle vague arrive pour prendre les bonnes mesures", a-t-il également expliqué à un autre lecteur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.