Confinement du Pas-de-Calais : "On a l'impression d'être punis, d'être seuls", regrette le maire d'Hesdin

Le Pas-de-Calais vit son premier weekend de reconfinement temporaire et localisé. "Les taux d'incidence s'affolent", a rappelé le maire d'Hesdin Matthieu Demoncheaux.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le centre-ville d'Hesdin, dans le Pas-de-Calais. (EMMANUEL BOUIN / RADIO FRANCE)

"Aujourd'hui, on a l'impression d'être punis, d'être seuls", a réagi samedi 6 mars sur franceinfo Matthieu Demoncheaux, maire d'Hesdin (Pas-de-Calais) et président de la communauté de communes des Sept Vallées. Le département du Pas-de-Calais est confiné ce week-end ainsi que les trois suivants, afin de lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19.

>> Covid-19 : confinement le week-end ou surveillance renforcée ? Découvrez dans quelle situation se trouve votre département

"Au début, on le prend comme ça. Maintenant, il faut quand même être sérieux, précise l'élu. Les taux d'incidence s'affolent. Sur notre département, vient s'ajouter une saturation des hôpitaux, ce qui a fait pencher la balance de toute façon, et il faut être sérieux. Alors moi, je ne suis pas fataliste", assure Matthieu Demoncheaux.

Avec ce confinement localisé le weekend, le Pas-de-Calais rejoint Nice et le littoral des Alpes-Maritimes, ainsi que l'agglomération de Dunkerque. "Il faut maintenant se servir de ce confinement d'un mois, puisque c'est quatre week-ends du mois de mars, pour faire front, pour mettre en place un système de vaccination massif et efficace, affirme Matthieu Demoncheaux. C'est ce qui est en train de se mettre en place pour sortir la tête de l'eau le mois prochain et devenir ou redevenir les bons élèves sur le plan national."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.