Carte Covid-19 : confinement le week-end ou surveillance renforcée ? Découvrez dans quelle situation se trouve votre département

Un confinement partiel, le week-end, va être instauré dans l'ensemble du Pas-de-Calais, a annoncé jeudi le Premier ministre. Trois nouveaux départements ont par ailleurs rejoint la liste des zones en surveillance renforcée. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Attention, cette carte date du 4 mars 2020 et n'est plus à jour. Elle ne correspond plus aux dernières annonces du gouvernement jeudi 18 mars. Franceinfo a publié la nouvelle carte des départements concernés par les mesures de confinement à partir du samedi 20 mars. 


"La circulation du virus a continué de progresser", a déploré le Premier ministre, Jean Castex, lors d'une conférence de presse, jeudi 4 mars. Alors que vingt départements avaient été placés en surveillance renforcée une semaine plus tôt, l'évolution de l'épidémie a conduit le gouvernement à en allonger la liste en intégrant les Hautes-Alpes, l'Aube et l'Aisne en raison, notamment, de leur taux d'incidence élevé. Ce qui porte à 23 le nombre de départements désormais concernés par cette vigilance accrue.

L'autre mesure majeure parmi les annonces faites jeudi, c'est le confinement partiel mis en place dans tout le département du Pas-de-Calais. Un confinement le week-end, du samedi 6 heures [et pas 8 heures comme annoncé par erreur par le Premier ministre pendant sa prise de parole] au dimanche 18 heures. Les mêmes dispositions que celles prises pour Dunkerque (Nord) et sur le littoral des Alpes-Maritimes.

Concernant les départements en surveillance renforcée, Jean Castex a invité les habitants "à ne pas sortir, autant que possible, de leur département ou de leur région, s'agissant des départements franciliens. C’est une demande de simple bon sens : le virus frappe de manière encore inégale les différentes parties de notre territoire, évitons de le diffuser là où il demeure encore de moindre intensité."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.