Comment aménager les pistes cyclables pour encourager les citadins à se déplacer en vélo ?

Pour pousser les citadins à monter en selle, la ville de Paris tente d'aménager de nombreuses pistes cyclables longues, qui permettent de rallier différents points de la capitale.

FRANCEINFO

Le vélo est la star du déconfinement. Comment aménager les pistes cyclables dans les grandes villes pour inciter les gens à monter en selle ? La première solution est d'assurer des grands axes de circulation. "On a besoin d'axes comme les autoroutes qui permettent de traverser les villes et qui sont larges. On a ensuite besoin d'un réseau de petites routes qui permettent de rallier son point B, d'aller jusqu'à chez soi, sa boulangerie, son bureau", explique Charlotte Guth, chargée de mission aménagement cyclable à la ville de Paris.

Des pistes inspirées des tracés de transports en commun

Une piste relie le 15e arrondissement de la capitale à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) aux portes de Paris. C'est le même tracé que la ligne C du RER. Les ingénieurs prennent souvent en compte les tracés des transports en commun. Il y a aussi un axe Est/Ouest avec la rue de Rivoli et les Champs-Élysées, et, enfin, un axe Nord/Sud. Concrètement, comment est-il possible d'aménager des "autoroutes de vélo". "Le point de départ était d'enlever une file de circulation", précise Charlotte Guth.

\"Même s\'il y avait 10 ou 20% des gens qui utilisent le métro, qui se mettaient au vélo tous les jours, ce serait une révolution.\", affirme Olivier Blond qui espère une prise de conscience écologique avec le coronavirus.
"Même s'il y avait 10 ou 20% des gens qui utilisent le métro, qui se mettaient au vélo tous les jours, ce serait une révolution.", affirme Olivier Blond qui espère une prise de conscience écologique avec le coronavirus. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)