Christophe Castaner demande que le Covid-19 soit déclaré maladie professionnelle pour les personnels du ministère de l'Intérieur

Le ministre a indiqué, jeudi 9 avril, que 1 400 fonctionnaires de police avaient été testés positifs à la maladie. 

Un fonctionnaire de police contrôle une passante, dans une rue de Toulouse (Haute-Garonne), le 17 mars 2020. 
Un fonctionnaire de police contrôle une passante, dans une rue de Toulouse (Haute-Garonne), le 17 mars 2020.  (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)

S'exprimant devant la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'épidémie de Covid-19, Christophe Castaner a fait état de "1 400 fonctionnaires" touchés de façon "avérée" par le coronavirus, sur un total de "plus de 300 000 personnes" dépendant du ministère de l'Intérieur. Le ministre a informé, jeudi 9 avril, vouloir que le Covid-19 soit reconnu comme "maladie professionnelle" pour les personnels du ministère.

>> Coronavirus : retrouvez toutes les informations dans notre direct

"Je souhaite que le Covid-19 soit inscrit au tableau des maladies reconnues comme étant professionnelles", a-t-il dit, ajoutant vouloir également que "le lien soit présumé" avec le Covid-19 pour les agents du ministère ayant été au contact du public dans le cadre de leurs fonctions, pendant l'épidémie. Christophe Castaner a précisé en avoir fait formellement la demande "le 7 avril" aux ministres concernés.

"40 millions de masques" commandés pour les policiers et gendarmes

Cette demande intervient après que le syndicat Unsa-Police lui a adressé un courrier, le 7 avril, réclamant l'inscription du Covid-19 à la liste des maladies professionnelles. "Les caractéristiques virales du Covid, la nature des missions des personnels, exposés à des contacts nombreux avec le public, ainsi que les limites capacitaires dans l'attribution et l'emploi d'équipements individuels de protection ont pu conduire à une exposition accrue des personnels, dans le cadre de l'exercice de leur mission, au risque d'une contamination au Covid-19", plaidait alors le syndicat. 

S'agissant des équipements de protection pour les policiers et les gendarmes, Christophe Castaner a par ailleurs chiffré la commande totale du ministère à "40 millions de masques", lors de son intervention, jeudi. Le ministre a annoncé que 9,5 millions de contrôles et 568 000 verbalisations avaient été réalisés depuis le début du confinement.