VIDEO. "C'est calme, on ne le reconnaît pas ! " : le Mont Saint-Michel métamorphosé par le déconfinement

Depuis le 11 mai dernier, le Mont Saint-Michel accueille de nouveaux quelques visiteurs. Mais après deux mois de confinement, les ruelles de l’îlot rocheux normand sont encore bien vides... et les rares habitants à l'année ne sont pas tout à fait prêt à revoir des milliers de touristes.

BENJAMIN MATHIEU / ALEXANDRE ABERGEL / RADIO FRANCE

C'est une merveille qui sort peu à peu de sa torpeur. Après deux mois de sommeil dû au confinement, le Mont Saint-Michel reçoit de nouveaux quelques visiteurs. Seulement 18 personnes, par exemple, à bord de cette navette qui peut d'habitude en transporter 80, au départ d'un parking. "Messieurs dames, bonjour, un peu de désinfectant pour les mains ?", leur propose le chauffeur.

Le respect des gestes barrières est une bonne chose pour Laure, une touriste venue de la Manche : "Pendant qu'on attendait j'ai vu du personnel désinfecter toutes les barres pour se tenir à l'intérieur du car, donc on est rassurés !" À l'arrivée, le Mont Saint-Michel fait toujours son petit effet… "Alors il est comment ? Il est beau ? Mieux qu'à la télé ?", demande fièrement une touriste à un enfant qu'elle accompagne.

Un Mont Saint-Michel encore bien vide

Cette vue magnifique ferait presque oublier le coronavirus… jusqu'à l'entrée du site. Les visiteurs ne peuvent pas aller et venir comme ils le souhaiteraient. Il y a des barrières qui indiquent un sens pour monter, et un autre pour descendre, le but étant de ne pas croiser ni toucher d'autres touristes. "Entrez ! Dîtes bonjour à Saint-Michel de ma part !", s'enthousiasme le père Henri, assis sur les marches de l'église Saint-Pierre, dans la ruelle principale encore bien vide.

J'ai découvert le Mont avec un charme tout à fait différent !

Père Henri, recteur du sanctuaire du Mont Saint-Michel

à franceinfo

Même si les touristes et les fidèles ne sont pas encore de retour en nombre, ces quelques visiteurs font du bien au chapelain recteur du sanctuaire. Le "père Riton" a passé tout le confinement seul sur le Mont Saint-Michel : "C'était surprenant de ne plus voir personne… Au moins, je pouvais sonner les cloches sans déranger personne… Même de nuit, à 23h ou minuit, il n'y avait pas de réclamation !"

Fin de la parenthèse enchantée pour les habitants

Le retour des visiteurs se fait donc progressivement, voire même lentement, mais c'est déjà trop pour un voisin de l'église. Jean est artiste, il fait partie des 17 habitants à l'année, et il a encore du mal à s'y faire. "C'est un peu brutal par rapport à ce qu'on a vécu", estime-t-il. Les touristes passent devant lui, direction l'abbaye. Cette dernière reste fermée au public, mais elle offre un inoubliable point de vue sur les marais salants. Sylvie est émerveillée. Cette retraitée venue de Domfront, dans l'Orne, n'en revient pas : "Nous venons plusieurs fois par an. D'habitude, il y a plein de monde... Là, on ne reconnaît pas le Mont Saint-Michel ! C'est calme, c'est silencieux, c'est reposant." Un spectacle pour privilégiés puisque, pour l'instant, les déplacements sont toujours limités à 100 kilomètres. Un peu de répit donc pour les agents municipaux qui peaufinent la signalétique permettant aux visiteurs de ne pas se croiser de trop près. Le retour des hordes de touristes, ce n'est pas pour tout de suite.

Le retour des visiteurs au Mont Saint-Michel : écoutez le reportage de Benjamin Mathieu
--'--
--'--

Le Mont-Saint-Michel accueille à nouveau les visiteurs. Photo prise le 18 mai 2020
Le Mont-Saint-Michel accueille à nouveau les visiteurs. Photo prise le 18 mai 2020 (ALEXANDRE ABERGEL / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)