Cet article date de plus d'un an.

Hôpitaux : le plan santé d’Emmanuel Macron ne rassure pas

Publié
Hôpitaux : le plan santé d’Emmanuel Macron ne rassure pas -
Hôpitaux : le plan santé d’Emmanuel Macron ne rassure pas Hôpitaux : le plan santé d’Emmanuel Macron ne rassure pas - ()
Article rédigé par France 3 - A. Chopin, France 3 Régions, P. Gueny
France Télévisions
France 3
Emmanuel Macron a présenté, vendredi 6 janvier, un plan santé. À sa tête, un nouveau mode de direction administratif et médical et une réorganisation du travail.

En six ans de mandat, c’est la première fois qu’Emmanuel Macron présentait ses vœux aux soignants, vendredi 6 janvier, en pleine crise du secteur hospitalier. Au CHU de Rennes (Ille-et-Vilaine), comme ailleurs, on manque de bras, de lits et les urgences sont saturées. Les annonces du président n’ont pas vraiment rassuré. "Il faut qu’on voit si ça se décline et surtout si ça se décline très vite parce qu’il y a urgence. On attend des actes et pas que des promesses", déclare Cécile Vigneau, membre du collectif Inter-Hôpitaux.

Repenser l’organisation du travail

Une des mesures annoncées met quasiment tout le monde d’accord. Il s’agit de la fin de la tarification à l’acte, un système qui incite les hôpitaux à pratiquer en priorité les soins les plus rentables. Mais les syndicats s’interrogent : quel autre système de tarification sera mis en place ? Un autre point soulève beaucoup d’interrogations : les 35h à l’hôpital jugés trop rigides par Emmanuel Macron. Pour les soignants, ce n’est pas le moment de repenser l’organisation du travail alors que les bras manquent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.