Cet article date de plus d'un an.

Santé : les internes de médecines contre la mesure visant à les envoyer dans les déserts médicaux

Publié
Santé : les internes de médecines contre la mesure visant à les envoyer dans les déserts médicaux
Santé : les internes de médecines contre la mesure visant à les envoyer dans les déserts médicaux Santé : les internes de médecines contre la mesure visant à les envoyer dans les déserts médicaux
Article rédigé par France 2 - M. Rousselin, S. Whal, J. Lalhier, C. Person
France Télévisions
France 2

Afin de pallier le manque de médecins dans certaines communes, le ministre de la Santé souhaite envoyer les internes de médecine générale dans les déserts médicaux. Mais la mesure est très critiquée par le secteur médical.

En Loire-Atlantique à Joué-sur-Erdre, les habitants ont réalisé un clip vidéo comme un appel d’urgence car dans deux mois, les habitants de la commune rurale perdront leur unique médecin généraliste. Malgré les petites annonces, il n’y a pas de successeur à l’horizon. "C’est une frustration quelque part, mais moi je suis surtout désolé pour mes patients", réagit le médecin du village. Pour lutter contre le phénomène, le gouvernement veut inciter les médecins retraités à poursuivre leur activité sans payer de nouvelles cotisations.

Les internes de médecines mobilisés

Autre piste pour pallier aux déserts médicaux : attirer les médecins en formation, les internes en quatrième année. Mais cette mesure, validée par l’Assemblée nationale la semaine dernière après l’utilisation du 49.3 par le gouvernement, ne passe pas. Pour un interne, d’autres solutions existent comme "de l’éducation à la population, réduire la charge administrative des médecins". Les internes en médecine promettent de durcir leur mobilisation s’ils ne sont pas entendus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.