Les découvertes scientifiques qui ont marqué 2016

La science a dépassé de nouvelles frontières en 2016. Petit tour d'horizon des découvertes et des explorations les plus marquantes. 

avatar
Louise HemmerlefranceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Entre l'élection de Donald Trump et le Brexit sur le plan politique, l'année 2016 a pu être perçue par certains comme un retour en arrière. Mais la science, elle, continue de nous projeter dans le futur. Retour sur les découvertes les plus notables de l'année 2016.

La détection d'ondes gravitationnelles

Le profil d\'un scientifique se découpe sur une représentation des ondes gravitationnelles durant une conférence de presse de l\'institut Max-Planck à l\'université Leibniz, à Hanovre en Allemagne, le 11 février 2016.
Le profil d'un scientifique se découpe sur une représentation des ondes gravitationnelles durant une conférence de presse de l'institut Max-Planck à l'université Leibniz, à Hanovre en Allemagne, le 11 février 2016. (JULIAN STRATENSCHULTE / DPA / AFP)

Einstein avait prédit l'existence des ondes gravitationnelles en 1916 grâce à ses équations de la relativité générale. Ce n'est qu'un siècle plus tard, le 11 février 2016, que deux observatoires, l'un aux Etats-Unis et l'autre en Europe, annoncent avoir détecté simultanément le phénomène, mettant fin au doute.

Les ondes gravitationnelles, "vibrations de l'espace-temps", sont de très légères perturbations provoquées par l'accélération de corps très massifs. Grâce à cette détection directe, les astronomes espèrent mieux comprendre les trous noirs, et percevoir les évènements les plus violents de l'univers qui étaient jusqu'à présent indécelables.

L'exoplanète Proxima b

Reproduction artistique de la planète Proxima b, la plus proche de notre système solaire, publiée par l\'Observatoire européen austral le 24 août 2016.
Reproduction artistique de la planète Proxima b, la plus proche de notre système solaire, publiée par l'Observatoire européen austral le 24 août 2016. (M. KORNMESSER / EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY / AFP)

Une équipe internationale de chercheurs a découvert que Proxima du Centaure, l'étoile la plus proche du Soleil, possède une planète. Leurs recherches, publiées en août 2016 dans la revue Nature, montrent que cette exoplanète, baptisée Proxima b, est rocheuse et d'une masse comparable à celle de la Terre. Elle est située sur un orbite où pourrait exister de l'eau liquide, mais son habitabilité reste encore à prouver. Proxima b est l'exoplanète la plus proche de la Terre jamais découverte.

La plus ancienne trace de vie sur Terre

Stromatolite découvert au Groenland par des scientifiques australiens qui attesterait de la présence de vie microbienne il y a 3,7 milliards d\'année. 
Stromatolite découvert au Groenland par des scientifiques australiens qui attesterait de la présence de vie microbienne il y a 3,7 milliards d'année.  (ALLEN NUTMAN/AP/SIPA / AP)

Une équipe de géologues australiens a annoncé le 31 août 2016, toujours dans la revue Nature (en anglais), avoir découvert des fossiles au Groenland enfermant des traces d'activité microbienne. "Cela indique qu'il y a 3,7 milliards d'années, la Terre n'était plus une sorte d'enfer", a déclaré le chercheur Allen Nutman, qui a participé à ces travaux. "C'était au contraire un endroit où la vie pouvait prospérer." Cette découverte ferait remonter de 220 millions d'années la date estimée de l'apparition de la vie sur Terre.

Une nouvelle espèce de dinosaure

Une représentation de la nouvelle espèce de dinosaure Savannasaurus elliottorum, réalisée le 20 octobre 2016 par un artiste.
Une représentation de la nouvelle espèce de dinosaure Savannasaurus elliottorum, réalisée le 20 octobre 2016 par un artiste. (TRAVIS TISCHLER / NATURE PUBLISHING GROUP / AFP)

Une équipe de paléontologues a annoncé la découverte d'os d'une nouvelle espèce de dinosaure dans le Queensland, en Australie. Ce dinosaure appartient à la famille des sauropodes, dont font partie les plus grands animaux ayant jamais existé. Baptisé Savannasaurus elliottorum, il mesurait lui-même au moins 14 mètres de long.

Une météorite de plus de 30 tonnes

Météorite de plus de 30 tonnes retrouvée dans la province de Chaco en Argentine le 11 septembre 2016. 
Météorite de plus de 30 tonnes retrouvée dans la province de Chaco en Argentine le 11 septembre 2016.  (CHINE NOUVELLE/SIPA / XINHUA)

Des explorateurs ont découvert une météorite de plus de 30 tonnes dans la province du Chaco, a rapporté le journal argentin La Nacion (en espagnol). La météorite a été trouvée dans le Campo del Cielo ("champ du ciel"), une zone de plusieurs km2 criblée d'impacts par une pluie de météorites métalliques il y a plus de 4 000 ans. Le corps astral est la deuxième plus grande météorite jamais découverte, après celle de 60 tonnes retrouvée en Namibie.

Le trou bleu le plus profond du monde

(LUO YUNFEI/CNSPHOTO/VCG / MAXPPP)

Un nouveau record a été franchi en 2016, celui du trou bleu le plus profond du monde. Des scientifiques chinois ont annoncé avoir découvert et exploré un trou bleu de 300 m de profondeur en mer de Chine méridionale. Cette excavation maritime, généralement de forme circulaire, doit son nom à sa couleur bleu foncé, due à sa profondeur.

Ces travaux de recherche contre le cancer du pancréas

Illustration cancer du pancréas chez l\'homme. 
Illustration cancer du pancréas chez l'homme.  (SEBASTIAN KAULITZKI / SCIENCE PHOTO LIBRARY)

Une équipe du Centre de recherche en cancérologie de Toulouse a découvert que la simple élimination d'une enzyme pourrait stopper la progression du cancer du pancréas. "On croyait qu'enlever la cytidine désaminase (CDA) ne faisait qu'aider la chimiothérapie. Mais, ce qui était totalement inattendu, c'est qu'en éliminant la CDA, on bloque la progression de la tumeur", a expliqué Pierre Cordelier, directeur de recherche. C'est une avancée majeure dans la lutte contre le cancer du pancréas, un des plus mortels.