Covid-19 : pourquoi le variant sud-africain inquiète autant les autorités

Le variant sud-africain du Covid-19, dont un premier cas positif a été détecté en France mi-janvier, inquiète particulièrement les autorités sanitaires.

C'est peut-être le variant du Covid-19 qui inquiète le plus actuellement. Son nom : le 501-Y-V2, plus connu sous l'appellation "variant sud-africain". Repéré pour la première fois en Afrique du Sud début octobre, il se développe à grande vitesse dans le monde. En quelques semaines, la mutation a été détectée dans une vingtaine de pays. Comme son cousin britannique, le variant semble se transmettre beaucoup plus rapidement.

Des vaccins moins efficaces ?

En Afrique du Sud, il représente désormais de 60 à 75% des contaminations, c'est-à-dire près de quatre fois plus qu'en novembre. Les chercheurs sont préoccupés par le fait que les anticorps naturels seraient moins efficaces sur ce variant. Plus grave encore : il pourrait affecter l'efficacité des vaccins qui sont sur le marché. "Même si elle est un peu réduite, il y aura, de toute manière, une sensibilité à la vaccination," tempère toutefois le professeur Jean-Michel Pawlotsky, virologue à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne).

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne se fait dépister contre le Covid-19, le 9 janvier 2021 à Bagneux (Hauts-de-Seine).
Une personne se fait dépister contre le Covid-19, le 9 janvier 2021 à Bagneux (Hauts-de-Seine). (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)