Couvre-feu avancé à 18 heures : "Cette solution est un point d'équilibre," selon le maire de La Rochelle

Jean Castex a annoncé, jeudi 14 janvier, l'avancement du couvre-feu à 18 heures sur l'ensemble du territoire français. Une mesure qui est approuvée par Jean-François Fountaine, maire divers gauche de La Rochelle (Charente-Maritime).

Le gouvernement a donc tranché. Comme annoncé par Jean Castex, jeudi 14 janvier, le couvre-feu sera avancé à 18 heures sur tout le territoire français, dès samedi 16 janvier. Cette mesure est contestée par certains élus locaux, en particulier ceux qui représentent des territoires relativement épargnés par le Covid-19. Mais même si La Rochelle (Charente-Maritime) tient plutôt bien la barre, son maire soutient la décision de l'exécutif. "Nous restons fragiles," a avoué Jean-François Fountaine au 23h de franceinfo jeudi soir. "Le département voisin des Deux-Sèvres vient de subir un accroissement du nombre de malades. Tout doit être fait pour éviter la propagation de la maladie."

Pas de solution idéale

L'élu (divers gauche) préfère voir dans ce dispositif une façon d'éviter un retour du confinement. "Nous sommes dans une période où il n'y a pas de bonne solution, a-t-il soufflé. Elles ont toutes des inconvénients. Mais à mon sens, cette solution est un point d'équilibre. Ne rien faire aurait été catastrophique et irresponsable."

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-François Fountaine.
Jean-François Fountaine. (Capture d'écran franceinfo)