Couvre-feu avancé à 18 heures : coup dur pour les régions les moins touchées

Le couvre-feu sera avancé à 18 heures dans toute la France dès le samedi 16 janvier. Les régions les moins touchées par la pandémie accusent le coup. 

France 2

À Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) comme partout en France, il faudra dès samedi 16 janvier être rentré chez soi à 18 heures. La décision passe mal chez les Bretons. Dans les Côtes-d’Armor, le taux d’incidence est de 62,2 cas sur 100 000 habitants, contre 188 au niveau national. "Je trouve que c’est totalement injuste, estime un habitant. On ne vit pas la même situation que les confrères qui sont de l’autre côté de la France, ou là c’est un petit peu plus délicat."

Le maire sceptique face aux mesures du gouvernement

A l’hôpital, six patients Covid sont hospitalisés, et deux sont en réanimation. En Bretagne, le taux d’incidence est en légère hausse. La situation sanitaire est suivie de près par le maire (Parti Place Publique) de Saint-Brieuc, Hervé Guihard, qui appliquera bien samedi 16 janvier le couvre-feu… mais à contrecœur. Aurait-il décidé d’un couvre-feu anticipé dans sa ville ? "Au vu de nos résultats, pas comme ça, non, reconnait-il, avant d’ajouter : "je ne comprends pas".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme dans une rue vide à Nice (Alpes-Maritimes), pendant le couvre-feu, le 24 octobre 2020.
Une femme dans une rue vide à Nice (Alpes-Maritimes), pendant le couvre-feu, le 24 octobre 2020. (VALERY HACHE / AFP)