Australie : du venin des animaux marins extrait pour sauver des vies

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Australie : du venin des animaux marins extrait pour tenter de sauver des vies
Article rédigé par France 2 - A. ​Arnal, C. Krauskopff-Wolff
France Télévisions
France 2
Dans son laboratoire de Townsville, en Australie, le professeur Jamie Seymour extrait du venin des animaux marins mortels pour le transformer en antivenin. Le spécialiste espère même trouver un jour un remède contre le cancer.

Quelques gouttes de venin ont été prélevées sur un poisson-pierre pour tenter de sauver des vies, à Townsville, en Australie. Dans son laboratoire, le professeur Jamie Seymour étudie les animaux marins les plus venimeux au monde, comme la minuscule méduse Irukandji, dont il a subi onze fois la piqûre. Une fois prélevé, le venin est envoyé en laboratoire pour y développer le remède. Il sera ensuite distribué aux hôpitaux du pays pour soigner les piqûres courantes en Australie.

Guérir la polyarthrite rhumatoïde

Ces substances parfois mortelles peuvent aussi avoir des bienfaits. C'est ce qu'a découvert le professeur lors de l'analyse du venin de la méduse-boîte. "C'est un composant qui guérit la polyarthrite rhumatoïde chez les souris en moins de deux ou trois semaines, c'est énorme", confie le professeur Jamie Seymour. Avec l'étude des venins d'animaux marins, son laboratoire veut aller plus loin et espère trouver un jour un remède contre le cancer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.