Tunisie : une avocate arrêtée pour avoir critiqué le régime

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Tunisie : une avocate arrêtée pour avoir critiqué le régime
Tunisie : une avocate arrêtée pour avoir critiqué le régime Tunisie : une avocate arrêtée pour avoir critiqué le régime (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - O. Longueval, K. Prévost, C. Legros, A. Tranchant
France Télévisions
France 2
Samedi 11 mai, des policiers tunisiens ont interpellé l'avocate Sonia Dahmani, qui avait tenu des propos sarcastiques sur la situation du pays une semaine plus tôt sur un plateau de télévision.

Jamais la police tunisienne n'avait osé prendre d'assaut l'Ordre des avocats. C'est désormais chose faite. Samedi 11 mai, à Tunis (Tunisie), des agents encagoulés des forces de sécurité ont interpellé Sonia Dahmani, avocate, sous les cris de ses collègues. Il y a une semaine, sur un plateau de télévision, elle avait ironisé après une remarque sur la situation migratoire en Tunisie. "Mais de quel pays extraordinaire on parle ?", avait-elle lancé.

Un autoritarisme dénoncé par des centaines de manifestants

Sonia Dahmani est poursuivie pour atteinte à la sûreté publique et incitation à la haine, conséquence d'un décret promulgué par le président tunisien Kaïs Saïed en 2022, jugé liberticide par l'opposition. Un autoritarisme dénoncé par des centaines de manifestants, dimanche 12 mai, à Tunis. Ces dernières années, la politique de l'exécutif s'est considérablement durcie. En un an et demi, plus de 60 personnes ont été arrêtées dans le pays pour des motifs politiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.