VRAI OU FAUX. Est-il vrai que, depuis 1947, la France n'a pas connu une seule année sans grève à la SNCF, comme l'affirme Éric Ciotti ?

En plein mouvement de grève des contrôleurs SNCF, le patron des Républicains affirme que "depuis 1947, il n'y a pas eu une année sans grève à la SNCF" et "toujours" pendant les vacances. C'est vrai que depuis près de 80 ans, il y a chaque année au moins un mouvement social à la SNCF, mais pas toujours pendant les congés.
Article rédigé par Lise Roos-Weil
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le président des Républicains (LR), Eric Ciotti, , à l'Hôtel de Matignon à Paris le 18 septembre 2023. (THOMAS SAMSON / AFP)

Les contrôleurs SNCF appellent à la grève pendant les vacances scolaires, durant le week-end du vendredi 16 au dimanche 18 février, avec un train sur deux en circulation sur les lignes de TGV et Intercités. Une vraie "prise d'otage" des vacanciers, réagit le patron des Republicains, Éric Ciotti. "Depuis 1947, il n'y a pas eu une année où la SNCF n'a pas été en grève, et toujours à des moments décisifs, où les familles se retrouvent, partent en vacances, c'est honteux", a-t-il lancé sur TF1. Vrai ou faux ?

C'est vrai, la SNCF n'a pas connu une seule année sans grève depuis 1947


C'est vrai que la SNCF n'a pas connu une seule année sans grève depuis 1947. Une base donnée, en libre accès et publiée par l'entreprise ferroviaire, recense toutes les journées de travail perdues par les cheminots, quand ils font grève. On voit bien que tous les ans, il y a au moins un mouvement social à la SNCF. Mais c'est très variable. Il s'agit parfois d'un seul mouvement, localisé dans une région et sur un seul corps de métier. On ne parle pas de grève nationale tous les ans. Si on fait une moyenne, depuis 1947, chaque agent de la SNCF a fait grève un jour et demi par an.

Certains mouvements ont été particulièrement suivis. En 1968, année marquée par une immense révolte dans toute la France et une grève générale, chaque cheminot a arrêté le travail 14 jours en moyenne. En tout, quand on cumule tous les grévistes, la SNCF a enregistré cette année-là 4 680 000 journées non travaillées. Cela reste une année record. Sur les deux autres marches du podium, on retrouve les années 1947 et 1953, marquées par des mouvements sociaux nationaux et des grèves à répétition. Récemment, en 2019, contre la réforme des retraites, les cheminots ont battu un record avec plus de 30 jours de grève d'affilée. Au contraire, c'est en 1956 que les agents se sont le moins mobilisés : 2 500 journées de grève déposées.

Des grèves emblématiques en dehors des vacances scolaires

Les grèves des cheminots sont-elles toujours pendant les vacances scolaires, comme l'affirme Éric Ciotti ? On ne peut pas dire ça. Il y a eu des grèves emblématiques en pleine semaine et hors vacances. En 1995 par exemple, conflit national contre la fin des régimes spéciaux, les agents SNCF ont arrêté leur mouvement juste avant Noël. Au mois de mai 1997, les contrôleurs ont aussi appelé à la mobilisation en dehors des jours fériés et des vacances. Mais c'est vrai que, plusieurs mouvements ont déjà paralysé les vacanciers. En 2019, contre la réforme des retraites, en 1986 pour des hausses de salaire ou encore en 2022, quand un collectif hors cadre syndical a appelé à la mobilisation, les vacances de Noël ont été marquées par des suppressions de train.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.