Résultats présidentielle 2022 : le score d'Emmanuel Macron en outre-Mer fait des vagues

écouter (3min)

Au surlendemain des résultats de la présidentielle, le score du président réélu, largement battu par Marine Le Pen aux Antilles par exemple, fait grincer des dents dans l’entourage d’Emmanuel Macron. Le brief de campagne de Jean-Rémi Baudot.

Article rédigé par
Jean-Rémi Baudot - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Emmanuel Macron lors de son discours après sa victoire à l'élection présidentielle, au Champ de Mars à Paris, le 24 avril 2022.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Marine Le Pen y est arrivée largement en tête, et les résultats df'Emmanuel Macron sont jugés décevants au sommet de l’Etat. Quelques chiffres pour saisir l’ampleur du vote RN en Outre-Mer : Marine Le Pen a récolté 69% des voix en Guadeloupe, 60% en Martinique, en Guyane, à la Réunion ou encore à Mayotte.

>> Résultats présidentielle : retrouvez l’intégralité des résultats avec notre moteur de recherche
 
Plus frappant encore, il y a cinq ans, dans tous ces territoires, c’est Emmanuel Macron qui avait plié le match avec parfois 75% des suffrages. Électoralement, c’est donc un retournement complet de situation, même s’il faut modérer ces chiffres à cause de l’abstention. En moyenne, en outre-mer, plus d’un électeur sur deux ne s‘est pas déplacé dimanche.

Pour expliquer cette poussée de Marine Le Pen dans les outre-mer, une réponse claire : un rejet d’Emmanuel Macron et une grogne sociale. Le Covid-19 et les tensions sur l’obligation vaccinale ont laissé des traces dans ces territoires. Dans l’équipe de Marine Le Pen, on affirme qu’elle est la seule à parler des problèmes des ultra-marins, tels que le pouvoir d’achat, l'eau courante ou encore le chlordécone. "C’est la première politique à s’intéresser vraiment aux outre-mer depuis Jacques Chirac”, décrypte l’un de ses proches. Au sein de l’exécutif, on répond que Marine Le Pen a surtout raflé les voix protestataires de Jean-Luc Mélenchon, arrivé en tête au 1er tour. Les deux candidats ont d'ailleurs "surfé sur la vague anti-vax…",explique un conseiller qui persifle "la proportion de non-vaccinés aux Antilles colle au score de Marine Le Pen”.

Un ministre dans le viseur

Quoi qu’il en soit, politiquement, ce score en Outre-mer reste un coup dur pour Emmanuel Macron. D'autant qu’il avait nommé à l’outre-mer Sébastien Lecornu, ministre très politique chargé de lutter contre l'extrême droite. C’est donc raté. "Le président était déçu des résultats”, reconnaît-on sobrement à l’Elysée. On imagine qu’il était même un peu plus que "déçu". 

Au sein de la majorité, les scores en Outre-Mer font grincer des dents. "Il y a problème Lecornu" écrivait à franceinfo un macroniste. L’entourage du ministre fait bloc : "Il est de toutes les réunions, c’était le seul ministre de droite dans les loges lors du débat", glisse l’un de ses amis. L’Elysée ne lâche pas ce jeune ministre qui pourrait même obtenir une promotion lors d’un prochain remaniement : "Il n’est pas en difficulté", confirme un proche d’Emmanuel Macron. A l’Elysée, d'ailleurs, on se rappelle que Sébastien Lecornu a œuvré pour obtenir un “non” au référendum d’auto-détermination de la Nouvelle-Calédonie: "C’est ça qui le sauve”, tacle un membre de l’exécutif.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.