Le brief éco, France info

Le brief éco. Crédit immobilier : les taux bientôt au plancher

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont pratiquement à leur niveau plancher en France. Ils n'ont jamais été aussi bas. Pour celles et ceux qui le peuvent, c'est le moment d'investir.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un nouveau plus bas pour les taux de crédits immobiliers.
Un nouveau plus bas pour les taux de crédits immobiliers. (MAXPPP)

Les conditions d’investissement dans l’immobilier n'ont jamais été aussi avantageuses. Certains analystes parlent même de jamais vu depuis la fin des années 40. Hors assurance, ces taux s’inscrivent aujourd'hui en moyenne à 1,25 % contre 1,5 % il y a un an. Un quart de point en moins, c’est appréciable. C'est pratiquement quatre fois moins que le niveau des années 2000, selon l’observatoire crédit logement de l’institut CSA.

Tous les feux sont au vert

La Banque centrale européenne mène depuis plusieurs années une politique accommodante en matière de crédit. La BCE maintient des taux d’intérêt bas pour soutenir l’économie. Les taux d’intérêts généraux en Europe restent alignés sur les taux américains, dont la FED (l’équivalent de notre Banque centrale européenne), vient de réaffirmer son intention de ne pas y toucher. Enfin, le crédit, c’est la raison d’être des établissements financiers. Les banques vivent du crédit et ont tout intérêt à ce que les clients soient au rendez-vous. Elles se livrent donc une guerre commerciale pour attirer le client. C'est à celle qui proposera le meilleur taux.

Situation pérenne

Est-ce que cette situation peut durer longtemps ? Tout dépend du moment à partir duquel les taux d’intérêt européens vont remonter. Ce n'est pas ce que veut la BCE, et tant que cela ne bouge pas aux Etats-Unis, nous sommes plutôt tranquilles. Mais la bonne question n'est pas de savoir si c'est le moment d'acheter. Il faut plutôt se demander si on peut passer du "Je veux acheter" au "Je peux acheter".

Magot supplémentaire

Quand un taux baisse, nous gagnons à la fois sur le montant du crédit et sur les intérêts d'emprunts. Par exemple, si, pour décrocher un crédit, vous fixez avec votre banquier une mensualité de remboursement de 1 000 euros par mois sur vingt ans, au total, vous ne rembourserez pas la même somme avec un taux à 3 % qu'avec un taux à 1,2 %. C'est cette différence, ce magot  supplémentaire, qui peut déclencher la décision d'investir. Le handicap, ce sont les prix de l’immobilier qui remontent depuis l’année dernière, notamment dans le neuf. Mais, c’est un fait, les Français investissent. Selon la Banque de France, la somme totale des prêts à l'habitat vient de dépasser la barre des 1 000 milliards d'euros dans l’hexagone.

Un nouveau plus bas pour les taux de crédits immobiliers.
Un nouveau plus bas pour les taux de crédits immobiliers. (MAXPPP)