Le billet sciences, France info

La course pour le tourisme spatial : Jeff Bezos décolle aujourd’hui, Richard Branson et Elon Musk en embuscade

L’ancien patron d’Amazon effectue mardi son premier vol commercial au-dessus de la Terre avec sa capsule New Shepard. Une étape supplémentaire dans la course qui se déroule en ce moment pour développer le tourisme spatial.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une fusée Blue Origin d\'Amazon décolle de son pas de tir aux Etats-Unis. Photo d\'illustration.
Une fusée Blue Origin d'Amazon décolle de son pas de tir aux Etats-Unis. Photo d'illustration. (HO / BLUE ORIGIN / AFP)

C’est une course qui se joue à trois, en ce moment, entre Anglo-saxons.

Blue Origin, la compagnie de Jeff Bezos : sa capsule New Shepard emporte ses premiers touristes mardi 20 juillet.
Richard Branson : le milliardaire britannique peaufine en ce moment les vols de sa compagnie Virgin Galactic, avec son vaisseau Unity, une fusée qui atteint l’espace après avoir été lâchée depuis l’aile d’un avion spécial. Blue Origin et Virgin Galactic qui sont construits sur la même promesse pour leurs passagers : quelques minutes passées à 100 kilomètres d’altitude, au-dessus de ce qu’on appelle la ligne de Karman, qui marque la frontière entre la haute atmosphère et l’espace, là où la micro-pesanteur commence à se faire sentir et où par le hublot, les heureux élus peuvent observer la courbure de la Terre.

Le 3e larron, c’est Elon Musk. Le milliardaire a déjà réussi à s’imposer dans le monde du spatial avec son lanceur Falcon et sa capsule Crew Dragon, qui assure depuis un an notamment les vols habités vers la Station spatiale internationale (ISS) pour le compte de la Nasa. 
Elon Musk vise aussi des missions privées. En voyant toujours un peu plus grand que les autres : la première de ces missions, appelée Inspiration4, doit partir en septembre. Quatre astronautes amateurs à bord, pour cette fois un vol de trois jours autour de la Terre, à plus de 500 kilomètres d’altitude. Quatre amateurs dont quand même une pilote chevronnée, Sian Proctor, qui a été finaliste de la sélection des futurs astronautes américains en 2009 et qui va devenir pour l’occasion la première pilote spatiale afro américaine.

Le tourisme spatial se développe

Une autre compagnie a décidé de faire du tourisme spatial. Elle s’appelle Axiom Space. Américaine elle aussi, elle prévoit de développer un hôtel adossé à la Station spatiale internationale et avant cela elle organise le séjour à bord de l’ISS de riches amateurs. Huit jours tout compris.Son premier vol, qui empruntera la capsule d’Elon Musk devrait décoller début 2022. 
Et n’oublions pas les Russes, bien décidés à ne pas laisser la main à leur grand rival. Le vaisseau Soyouz, qui a déjà transporté quelques touristes vers la station dans les années 2000, sera de retour à l’automne, emportant un réalisateur et une actrice vers la station pour y tourner un film.

Ils pourraient y croiser un certain Tom Cruise, lui aussi annoncé sur place dans les prochains mois pour mettre en boîte quelques scènes d’un prochain long métrage à sensation.



Une fusée Blue Origin d\'Amazon décolle de son pas de tir aux Etats-Unis. Photo d\'illustration.
Une fusée Blue Origin d'Amazon décolle de son pas de tir aux Etats-Unis. Photo d'illustration. (HO / BLUE ORIGIN / AFP)