"La consommation est repartie très rapidement", estime Bertrand Dumazy, PDG d’Edenred qui gère les tickets restaurant

écouter (8min)

L'opérateur des tickets restaurant observe aussi un envol des livraisons de repas. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Bertrand Dumazy, PDG d'Edenred, le 21 octobre 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Les prix de l’énergie et du carburant flambent, et le pouvoir d’achat est un sujet majeur de cet automne. Mais la consommation marque-t-elle le pas ? Non, selon Bertrand Dumazy, le PDG d’Edenred, qui gère notamment les tickets restaurant : "En France, nous sommes en croissance de 14%", explique-t-il, "ce qui veut dire que les activités dont on parle sont en forte croissance." 

Les tickets restaurant sont à nouveau très utilisés, après un recul au début de la pandémie. "On est connecté à 200 000 restaurateurs en France", explique le dirigeant invité éco de franceinfo jeudi 20 octobre : "En juin 2020, le pic de l’argent qui n’avait pas été dépensé était à peu près d’un milliard (…) Ce surplus sera totalement dépensé à la fin du mois de novembre. La consommation est repartie très rapidement." Et elle évolue.

"Il y a une explosion de la livraison des repas (…) Le montant des repas commandés via une plateforme digitale a été multiplié par six sur les neuf premiers mois de l’année."

Bertrand Dumazy, PDG d'Edenred

à franceinfo

Le PDG d’Edenred demande à l’État d’élargir l’assiette de l’exonération des tickets restaurant : "Aujourd’hui, le plafond du ticket restaurant est à 11 euros par jour. Comme tous les pays européens, faisons passer ce plafond à 15 euros. Dès qu’on permet aux Français de dépenser plus dans la restauration, ils dépensent, et le panier moyen augmente."  

Des restaurateurs interpellent Edenred et ses concurrents, leur demandant de baisser la commission qu’ils prélèvent – une commission de 3% chez Edenred : "Ces commissions ne sont pas plus basses parce que nous sommes un apporteur d’affaires", justifie Bertrand Dumazy, pour qui "tout travail mérite salaire."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.