L'invité éco, France info

Enchères pour la 5G : Bouygues Telecom "va y participer", assure le directeur général adjoint de Bouygues Telecom

Invité de franceinfo, Didier Casas assure que l'opérateur "participera" aux enchères pour l'obtention de fréquences 5G qui auront lieu du 20 au 30 septembre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Didier Casas, directeur général adjoint de Bouygues Telecom. Octobre 2018. 
Didier Casas, directeur général adjoint de Bouygues Telecom. Octobre 2018.  (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Bouygues Telecom "participera" aux enchères pour l'obtention de fréquences 5G, enchères qui auront lieu du 20 au 30 septembre, a assuré sur franceinfo jeudi 11 juin Didier Casas, le directeur général adjoint de Bouygues Telecom. Bouygues Telecom avait réclamé un report de ces enchères "de 3 ou 4 mois".

"On voit qu'il y a une réticence" 

"L'État a fait un choix différent, de maintenir des enchères rapides, on en prend acte", a dit Didier Casas. Ces enchères permettent à l'État d'attribuer les fréquences 5G aux différents opérateurs téléphoniques."Nous ferons notre métier, nous irons acheter ces fréquences, on déploiera la 5G, mais on voit qu'il y a une réticence", déplore le directeur général adjoint de Bouygues Telecom. 

Il faut être réaliste sur ce sujet. Les Français ont un appétit modéré pour la 5G, c'est ce qu'ils nous disent lorsque l'on fait des études auprès de nos clients.

Didier Casas, directeur adjoint de Bouygues Telecom

sur franceinfo

"Il faut admettre que ce n'est pas l'amour fou"reprend Didier Casas. "S'ajoute à cela le fait qu'il y a une méfiance beaucoup plus grande que pour les générations précédentes de technologies mobiles vis-à-vis des antennes mobiles et des antennes 5G (…) On a parfois même des moratoires de la part des villes qui ne souhaitent pas l'installation de nos antennes". Dans ce contexte il considère que la décision du gouvernement d'accélérer les enchères 5G est "paradoxale".

La 5G "en deux temps"

Didier Casas a rappelé que la 5G "se présente en deux temps". "Jusqu'en 2022-2023, c'est une 5G qui va servir aux opérateurs, qui va permettre d'enlever de la saturation dans nos réseaux 4G. Quand les gens consomment beaucoup, le jour des grands départs à la gare de Lyon [à Paris] ou le soir des grands matches au Stade France (…) C'est une utilisation ponctuelle", explique Didier Casas. Puis à partir de 2023, "on va avoir une évolution technologique de la 5G qui permettra des usages très innovants", poursuit le directeur adjoint de Bouygues Télécom. "C'est là qu'on pourra peut-être un jour parler de véhicules autonomes, ou de téléchirurgie, avec des latences très faibles", détaille-t-il.

Didier Casas, directeur général adjoint de Bouygues Telecom. Octobre 2018. 
Didier Casas, directeur général adjoint de Bouygues Telecom. Octobre 2018.  (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)