Légende du rock, Phil Collins fait ses adieux émouvants à la scène en bouclant une carrière longue d’un demi-siècle

écouter (2min)

Samedi 26 mars, le public de l’O2 Arena de Londres l’a longuement acclamé, lui et les autres membres du groupe Genesis, avant qu’il ne prennent définitivement sa retraite, à 71 ans, contraint par de nombreux problèmes de santé qui l’empêchent de jouer.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Phil Collins et son groupe Genesis en concert dans la salle Paris La Défense Arena à Nanterre (Hauts-de-Seine), le 16 mars 2022. (THOMAS COEX / AFP)

Phil Collins, à la fois batteur et voix du groupe Genesis a donné samedi 26 mars à Londres, le dernier concert de sa dernière tournée à l’O2 Arena. Le show s'est terminé sur une longue ovation du public : les deux autres membres du groupe, Mike Rutherford et Tony Banks soutenant, littéralement, physiquement leur acolyte pour un dernier salut.

C’est que Phil Collins, 71 ans, ne peut plus compter ni sur son dos, ni sur ses jambes, ni sur la force de ses bras, et c’est pour ça qu’il arrête. Trop de problèmes de santé : dislocation d’une vertèbre en 2007 causée par sa position derrière la batterie pendant des années, puis dégradation du système nerveux dans les poignets... Il se fait opérer en 2009, rejoue puis rechute : luxation des vertèbres, perte totale de sensibilité dans les doigts.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ~ Nic Collins ~ (@nic_collins)

En 2015, il subit une nouvelle opération, et demande au médecin s’il peut remonter sur scène. Phil Collins n’a jamais voulu s’arrêter. Il voulait décider lui-même comment l’histoire devait se finir et non y être contraint par un corps qui ne veut plus. Alors, quitte à prendre une dernière décision, et vu que sa voix, elle, ne lui fait pas encore défaut, il a choisi la date de sa retraite : le 26 mars, épilogue d’un demi-siècle de carrière. "Ce qui est très frustrant, expliquait le chanteur il y a quelques mois à la BBC, c’est que j’aimerai vraiment pouvoir jouer, mais en réalité, je peux à peine tenir une baguette, je suis rattrapé par les contraintes physiques, c’est ainsi, je suis un homme de mon âge et il est l’heure pour Genesis d’aller dormir."

C’est qu’on ne prévoit pas toujours tout. En 1970, quand il a rejoint le groupe en tant que batteur, il n’avait pas prévu comme il l'a raconté à franceinfo d’en devenir le chanteur cinq ans plus tard, quand Peter Gabriel, le leader vocal, est parti. En 1980, il n’avait pas prévu non plus que sa pire dépression engendrerait son plus grand tube : In the air tonight.

En 2022, Phil Collins n’avait pas prévu de s’arrêter comme ça, en interprétant ses chansons assis sur une chaise. Mais mine de rien, c’est une prouesse, physique et artistique. Et surtout un passage de témoin, puisque celui qui a joué de la batterie samedi, c’est son fils Nick, 20 ans, premier fan de son père. Ça non plus, ce n’était pas prévu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.