franceinfo junior, France info

franceinfo junior. Pourquoi des migrants quittent leur pays ?

Alors que l'exécutif a promis de lancer un grand débat, notamment sur l'immigration, franceinfo junior répond à des questions de collégiens sur les migrants. Pour leur répondre : François Gemenne, chercheur en sciences politiques à l'université de Liège, spécialiste des migrations et enseignant à Sciences Po.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
 La police colombienne interpelle des migrants illégaux Vénézuéliens. Septembre 2018.
 La police colombienne interpelle des migrants illégaux Vénézuéliens. Septembre 2018. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Cinq thèmes ont été retenus pour le futur grand débat annoncé par Emmanuel Macron, afin de répondre à la crise des "gilets jaunes", a annoncé l'Elysée, mercredi 12 décembre. Outre la transition énergétique et la fiscalité, l'un des sujets portera sur l'immigration. Une annonce qui intervient alors que le Pacte de Marrakech sur les migrations vient d'être conclu au sein de l'ONU. Lundi 17 décembre, franceinfo junior s'intéresse à cette question des migrants, au micro de Lorrain Sénéchal. Les apprentis intervieweurs du jour sont en sixième au collège Georges Seurat à Courbevoie (Hauts-de-Seine). Pour leur répondre : François Gemenne, chercheur en sciences politiques à l'université de Liège, spécialiste des migrations et enseignant à Sciences Po.

Lucile pose la première question : "Pourquoi les migrants partent de leur pays d'origine ?" François Gemenne explique : "Il y a plein de raisons qui font que les migrants doivent partir de leur pays d'origine." Parmi ces raisons, il y a le fait que leur pays est en guerre, qu'il est dirigé par "un dictateur" ou bien parce que ces migrants subissent des violences chez eux. D'autres partent car "ils n'ont pas assez d'argent" ou parce qu'ils ont "subi une catastraphe naturelle" comme une grande sécheresse. Et parfois, ces raisons se "mélangent les unes aux autres".

Maélys s'interroge à son tour : "Pourquoi certains pays ne veulent pas accueillir les migrants ?" Le spécialiste des migrations lui répond : "Il y a des pays qui ont des attitudes très différentes : certains sont d'accord pour en accueillir jusqu'à une certaine limite ; d'autres ne sont pas d'accord du tout. Certains pays ont peur que leur économie, leurs traditions ou leur mode de vie ne soient trop bouleversés si jamais ils accueillent des migrants. Souvent c'est des peurs qui ne sont pas fondées." Pour écouter la suite de l'échange, sur cette page, vous pouvez écouter en entier l'émission franceinfo junior du jour sur le thème des migrations.

 La police colombienne interpelle des migrants illégaux Vénézuéliens. Septembre 2018.
 La police colombienne interpelle des migrants illégaux Vénézuéliens. Septembre 2018. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)