PODCAST. Les Jeux de Paris 2024, ça dit quoi ?

Sarah Calamand revient sur les grandes actualités de 2023 et celles à venir de 2024 sur lesquelles les auditeurs de "Ça dit quoi ?" ont écrit. Jeudi 4 janvier, les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.
Article rédigé par Sarah Calamand
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Des athlètes s'élancent dans la Seine lors des épreuves de test masculines de triathlon en août 2023. (BERTRAND GUAY / AFP)

"Salut c’est Sarah, ça dit quoi ?" 

Ça fait partie des grands événements de l’année prochaine : la France accueille les Jeux olympiques et paralympiques à partir du 26 juillet.  

Paris est bien la ville hôte, en tête d’affiche, mais les épreuves auront lieu un peu partout en France : à Marseille pour la voile, à Châteauroux pour le tir ou encore à Tahiti pour le surf. Et l’idéal, pour les organisateurs, c’est de pouvoir exploiter les infrastructures déjà existantes, comme la Seine par exemple, pour des épreuves de natation. Ce qui pousse Ava à demander : “est-ce que les athlètes pourront bien nager dans la Seine comme prévu ?” 

Pour l’instant rien de sûr, le dernier test qui était prévu en août dernier a été annulé à cause justement de la qualité de l’eau. Mais des systèmes sont en place pour contrôler la présence de bactéries dans le fleuve.  

Des polémiques à la chaîne

C’est une des polémiques autour de l’organisation des Jeux en France, et elles sont nombreuses : des chantiers pas encore entamés, les conditions de travail de sans-papiers, la réquisition des logements étudiant du Crous pour loger le personnel... Ou encore la situation des transports dans la ville de Paris, qui devront assurer les déplacements de 16 millions de touristes attendus pendant la période des Jeux, mais qui ont déjà du mal à fonctionner en période normale.  

Avant de monter dans le métro, il faut bien-sûr réussir à avoir des billets pour les épreuves. Une entreprise compliquée à cause du système de tirage au sort et du prix, malgré la mise en vente de dizaines de milliers de place à 24 euros, qui sont bien-sûr partis très vite. Pour les organisateurs, les billets sont à peu près dans la même gamme de prix que ceux des Jeux de Londres en 2012 ou de Tokyo en 2021.  

On connaît déjà quelques athlètes qualifiés pour ces Jeux, comme judoka Teddy Riner, la boxeuse Estelle Mossely, ou encore Dany Dann pour le breakdance, qui fait partie des nouveaux sports de cette édition 2024. Les trois autres sont le skateboard, l'escalade et le surf. 

Les épreuves de surf doivent avoir lieu à Teahupo'o, commune de Tahiti, mais pour évaluer les surfeurs, il faut une tour dans laquelle vont s’installer les juges. Les habitants s’opposent à sa construction, de peur qu'elle n'abîme le site.

"Ça dit quoi ?", un podcast à écouter du lundi au vendredi à partir de 7h sur franceinfo.fr, sur la chaîne WhatsApp de franceinfo ou sur toutes les plateformes de podcast :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.