Cet article date de plus d'un an.

Les places pour les Jeux olympiques de Paris ne sont-elles vraiment "pas plus chères" que celles des Jeux de Londres en 2012 ?

Alors que les tarifs des billets pour les Jeux olympiques de Paris font grincer des dents, le président du Comité d'organisation Tony Estanguet a affirmé que "déjà à Londres c'était ces prix-là, on n'est pas plus cher".

Article rédigé par franceinfo - Caroline Félix
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Tony Estanguet, le 14 novembre 2022 (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)

Confronté à de nombreuses critiques sur les prix des billets des Jeux olympiques de Paris 2024, le président du Comité d'organisation Tony Estanguet s'est justifié le 22 février sur RTL. Interrogé sur le prix des billets d'athlétisme, qui atteignent 650 euros, il a répondu qu'"aux Jeux de Londres en 2012, déjà c'était ces prix-là", rappelant qu'à Paris il "y a un million de billets à 24 euros dans tous les sports".

Davantage de billets à petits prix à Londres

À Londres, le prix des places s'échelonnait principalement entre 23 et 830 euros, ce qui est comparable aux prix de Paris, qui sont compris entre 24 et 950 euros. Sauf qu'il y avait deux fois plus de places bon marché à Londres. En 2012, 2,5 milllions de tickets, soit un tiers des billets mis en vente, l'étaient à 23 euros voire moins, et ce dans tous les sports, note un rapport de l'Assemblée de Londres, qui s'est penchée sur le sujet. Notamment grâce à la politique de tarifs réduits, qui n'existe pas pour les Jeux de Paris. Les enfants payaient le prix de leur âge (6 £ pour un enfant de 6 ans), et les plus de 60 ans payaient 16 £, dans la limite de 640 000 places éligibles à cette réduction.

À Paris, un billet sur dix seulement, soit un million de tickets, sont vendus à 24 euros. Et parmi ces billets, 400 000 places ne sont pas directement ouvertes au public. Elles sont vendues "à leur valeur faciale" aux collectivités qui accueillent les Jeux, et qui vont les redistribuer aux habitants dans le cadre du "programme territoire", indique le Comité. Dans ce même cadre, le Comité offre aussi 100 000 places à ces collectivités pour leurs publics dit "prioritaires" : "à des personnes en situation de handicap, à des personnes en situation de précarité ou d’exclusion via le tissu associatif local qui leur vient en aide, aux jeunes et publics scolaires, en priorité dans les réseaux de l’éducation prioritaire, aux jeunes licenciés du mouvement sportif, à des publics issus des Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) et de Zones de Revitalisation Rurale (ZRR), ainsi qu’aux bénévoles".

Quant aux billets un peu plus chers, Tony Estanguet indique que "la moitié des places seront à moins de 50 euros", soit cinq millions de billets. À Londres, l'objectif était de deux tiers des billets sous les 50 £, soit 5,2 millions de tickets. Mais le rapport de l'Assemblée de Londres indique qu'il ne peut pas dire si cette promesse a été atteinte, car le comité d'organisation londonien n'avait pas transmis l'information à l'époque. Par ailleurs, étant donné que pour l'instant le comité des Jeux de Paris se garde d'indiquer le nombre de billets pour chaque catégorie de tarifs, il est compliqué de dresser une comparaison globale des prix.

Une facture salée à cause du système de packs

Pour l'instant, avec la phase de réservation en packs, le public ne peut pas acheter de billets à l'unité. Il faut acheter trois sports d'un coup, et le même nombre de places pour chaque sport. Pour une famille avec deux parents et deux enfants, il faut donc acheter douze places en même temps. Et même avec des billets pas très bien placées, à 24 euros, le montant revient tout de même à 300 euros pour les familles. D'où des témoignages de déçus sur Twitter. 

D'autant qu'avec le système de tirage au sort progressif, où chacun a le droit à un créneau précis pour réserver ses places, celles à petits prix sont parties assez vite. Donc certains, tirés au sort un peu plus tard, se sont retrouvés avec une facture salée avoisinnant les 1 000 euros. 

Mais il y aura une deuxième phase de vente le 11 mai, avec deux fois plus de billets qui, cette fois-ci pourront être achetés à l'unité. Et il y aura à nouveau des billets à 24 euros. Les phases d'inscription démarrent le 15 mars. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.