C'est mon boulot, France info

Premier emploi : un plan d'urgence pour aider les jeunes diplômés à entrer sur le marché du travail

Les jeunes diplômés arrivent en masse sur le marché du travail, mais les annonces d'emploi qui leur sont destinées sont en chute libre. Pour y remédier, l'Apec a lancé un plan "Objectif premier emploi". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une agence de l\'Apec parisienne. Photo d\'illustration.
Une agence de l'Apec parisienne. Photo d'illustration. (THOMAS SAMSON / MAXPPP)

Si vous avez terminé vos études et que vous avez votre diplôme en poche, c'est sans tarder qu'il faut vous rapprocher de votre centre Apec le plus proche, pour saisir l'une des 50 000 places qui sont disponibles. Dans le cadre d'un plan baptisé "Objectif premier emploi", 50 000 jeunes diplômés vont recevoir gratuitement une formation de quatre heures. L'offre est valable jusqu'à l'été prochain. Des consultants de l'Apec les aideront à définir leur projet professionnel, à acquérir des méthodes de recherche, utiliser les bons outils de recherche et participer à des ateliers de mise en situation. L'Apec va recruter pour cela une trentaine de consultants en CDD. Elle a reçu une enveloppe de trois millions d'euros, débloquée par le ministère du Travail. Certains ateliers auront lieu en présentiel, d'autres à distance. 50 000 jeunes ainsi aidés, c'est deux fois plus qu'en année normale.

+68% de jeunes diplômés à Pôle emploi entre février et juillet

La situation est très préoccupante pour les jeunes qui arrivent sur le marché du travail en ce mois de septembre. Le nombre de jeunes diplômés inscrits à Pôle Emploi a bondi de 68% entre le mois de février et le mois de juillet. Le nombre d'offres d'emploi ouvertes aux jeunes diplômés de l'enseignement supérieur a lui baissé de 42% en un an, par rapport à la même période. Alors certes, toutes les annonces d'emploi pour les cadres sont à la baisse. Mais ce sont surtout les jeunes qui en font les frais, bien plus que leurs ainés.

Les jeunes ont plus de mal à trouver du travail dans certains secteurs. Il s'agit bien sûr de l'événementiel, de la communication et du tourisme. À l'inverse, certains secteurs continuent de recruter, y compris des jeunes : la recherche et développement et tous les métiers d'ingéniérie. Mais pour Gilles Gateau, le directeur général de l'Apec, de nombreux jeunes issus de l'enseignement supérieur, sûrs de la valeur de leur diplôme, n'ont pas le réflexe d'avoir à chercher activement du travail. C'est pour acquérir ces méthodes que le plan "Objectif premier emploi" a été lancé.

Une agence de l\'Apec parisienne. Photo d\'illustration.
Une agence de l'Apec parisienne. Photo d'illustration. (THOMAS SAMSON / MAXPPP)