C'est mon boulot, France info

Le confinement a donné des envies de reconversion aux Français

Le confinement du printemps a donné à de nombreux Français des envies de changer de métier. D'après une étude, pour ceux qui avaient des envies de reconversion, cet épisode a même accéléré le mouvement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les métiers de la santé attirent les Français qui souhaitent se reconvertir. Photo d\'illustration.
Les métiers de la santé attirent les Français qui souhaitent se reconvertir. Photo d'illustration. (BURGER / PHANIE)

Le confinement a agi comme un déclic. Cette étude s'est focalisée sur ceux qui avaient déjà envie de se reconvertir. Pour 49% des actifs interrogés, le confinement du printemps a joué positivement sur leur envie de reconversion. Comment ? En accélérant les choses, pour la quasi totalité d'entre eux. 92% de ceux pour qui le confinement a eu une influence disent que leur envie de changement de métier a augmenté.

La première des raisons est de trouver un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. C'est le cas de 47% des personnes interrogées par cette étude menée par Maformation, une plateforme de mise en relation entre les candidats et les organismes de formation. La deuxième raison, toute proche, c'est l'envie de découvrir autre chose. Vient ensuite, à 44%, c'est à dire très haut, le besoin de faire un métier qui a plus de sens. Ces trois raisons de fond dominent le classement des motivations, loin devant le fait de ne plus se plaire dans son travail ou de ne plus avoir de possibilité d'évolution.

Le choix de la formation

Qu'ont envie de faire les candidats à la reconversion ? Ils sont déjà un sur deux à savoir ce qu'ils vont faire. L'autre moitié reste dans le flou. Deuxième donnée importante, ils envisagent une reconversion à court terme. Les deux-tiers d'entre eux sont dans ce cas. Sur les secteurs et métiers recherchés, on parle souvent de l'artisanat ou des métiers du web. C'est vrai, ils attirent, mais ils ne sont pas les premiers. Ce sont les ressources humaines, la santé et le commerce qui arrivent en tête, sans doute parce qu'on en a particulièrement eu besoin pendant la crise. Mais un autre métier se dégage, plus étonnament, c'est celui de secrétaire administratif. Idéal pour préserver, justement, l'équilibre vie pro vie perso.

Pour changer de voie, les Français envisagent de se former. Jérémy Plasseraud, le responsable du site Maformation.fr, note que les recherches de formation ont augmenté de 40% pendant la période de confinement. Une autre étude confirme cette tendance. Selon l'enquête menées par Lingueo et Unow, plus d'un Français actif sur deux compte se former l'année prochaine. C'est deux fois plus qu'en 2019 et 2020.

Les métiers de la santé attirent les Français qui souhaitent se reconvertir. Photo d\'illustration.
Les métiers de la santé attirent les Français qui souhaitent se reconvertir. Photo d'illustration. (BURGER / PHANIE)