8h30 politique, France info

"Marée populaire" : pour Pierre Laurent et le PCF, la convergence des luttes est "possible"

Une soixantaine de partis, d'associations et de syndicats appellent les Français à défiler partout en France le 26 mai, contre la politique du gouvernement. Pour Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, la mobilisation va franchir "un cap significatif"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Pierre Laurent sur franceinfo, le 26 mai 2018.
Pierre Laurent sur franceinfo, le 26 mai 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"On ne fait pas de pronostic chiffré, mais on attend énormément de monde", assure Pierre Laurent. Invité de franceinfo, le secrétaire général du Parti communiste français (PCF) promet une mobilisation massive pour la "marée populaire" organisée ce samedi partout en France.

"Très populaire, très familial, très festif"

Plus de 60 partis, associations et syndicats appellent les Français à défiler partout dans le pays pour dénoncer la politique d'Emmanuel Macron. "Je pense que ce sera très populaire, très familial, très joyeux et en tout cas très festif", assure Pierre Laurent. La convergence des luttes tant attendue est "possible" selon lui, "parce que les causes des difficultés de tout le monde sont en vérité les mêmes (...) Ce sont d'un côté les politiques d'austérité et de l'autre, les politiques de rentabilité qui servent plus facilement les actionnaires et les dividendes que les salaires".

Objectif : faire plier le gouvernement

Pourtant, Emmanuel Macron a déclaré vendredi sur BFMTV que la "marée populaire" ne l'arrêtera pas. Selon le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, Emmanuel Macron a estimé mercredi en conseil des ministres que la mobilisation de mardi pour le service public était "moindre que celle de mars, ce qui tend à confirmer l'idée qu'il n'y a pas de convergence des luttes".

Un avis que ne partage pas évidemment Pierre Laurent. "Toutes les semaines, ils annoncent que les mobilisations sociales diminuent", rappelle le secrétaire national du PCF. Mais selon lui, c'est le contraire "parce que la politique d'Emmanuel Macron se révèle pour ce qu'elle est : une politique très agressive pour la grande majorité des catégories sociales du pays, y compris pour la jeunesse". 

Le secrétaire national du PCF appelle également les cheminots de la SNCF à poursuivre la mobilisation, malgré la promesse du Premier ministre de reprendre une partie de la dette de la SNCF. "Le problème, c'est que pour le moment, il n'y a aucun engagement d'infléchir ce qui était prévu, déplore Pierre Laurent. Si on allège la dette, c'est pour pouvoir relancer l'investissement dans le ferroviaire public. Or là, le gouvernement dit : je reprends la dette mais pour ouvrir au privé." 

Pierre Laurent sur franceinfo, le 26 mai 2018.
Pierre Laurent sur franceinfo, le 26 mai 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)