Propos d'un député RN sur l'OAS, commission des Finances, droit à l'IVG... Le 8h30 franceinfo de Marine Le Pen

écouter (26min)

La cheffe de file des députés Rassemblement national à l’Assemblée nationale était l'invitée du "8h30 franceinfo", mercredi 29 juin 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Marine Le Pen invitée sur franceinfo, le 29 juin 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Marine Le Pen, cheffe de file des députés Rassemblement national à l'Assemblée nationale, était l'invitée du 8h30 franceinfo, mercredi 29 juin 2022. Droit à l'IVG, commission des finances... Elle répondait aux questions de Neïla Latrous et Marc Fauvelle.

Propos du député RN José Gonzalez sur l'Algérie française : "Ce n'est pas un dérapage"

Les propos du doyen RN José Gonzalez sur l'OAS "n'est pas un dérapage", affirme Marine Le Pen. Mardi 28 juin, José Gonzalez, élu RN des Bouches-du-Rhône, a déclenché une polémique en évoquant l'Algérie française, sa terre natale à laquelle il a été "arraché" en 1962, à l'indépendance. "J'ai laissé là-bas une partie de ma France", dit ce pied noir né à Oran.

"Il a fait un très beau discours" inaugural à l'Assemblée nationale et "il a tenu sa position de doyen avec beaucoup de dignité", a-t-elle assuré. Après ce discours, le député RN José Gonzalez, 79 ans, a expliqué devant des journalistes que ce n'était pas à lui de juger si l'OAS a "commis des crimes ou pas."

Inscription de l'IVG dans la Constitution : "C'est une diversion politique"

Marine Le Pen assure que "le droit à l'IVG n'est remis en cause par personne". La députée RN réagissait à la proposition de Renaissance d'inscrire le droit à l'avortement dans la Constitution française. "Sommes-nous le 51e État des États-Unis ?", s'étonne-t-elle, alors qu'une décision de la Cour suprême des États-Unis a mis fin vendredi 24 juin au droit constitutionnel à l'avortement. Marine Le Pen accuse le parti d'Emmanuel Macron Renaissance de "diversion politique".

Commission des Finances : "Le résultat est entre les mains des députés LR"

Marine Le Pen s'est exprimée sur la bataille autour de la présidence de la commission des Finances à l'Assemblée nationale. "Le résultat est entre les mains des députés LR : souhaitez-vous avoir M. Coquerel, qui est l’extrême gauche la plus radicale ?", les a interpellé la présidente du groupe RN à l'Assemblée nationale.

"Nous souhaitons avoir la présidence de cette commission parce que traditionnellement c'est le premier parti d'opposition à qui revient cette présidence de commission, c'est aussi simple que ça", indique l'ex-candidate d'extrême droite à la présidentielle.

Pouvoir d'achat : "une taxe sur les superprofits" des profiteurs de guerre

"La guerre a permis à un certain nombre d'entreprises de faire des superprofits", assure la présidente du groupe RN à l'Assemblée nationale Marine Le Pen, d'accord avec Emmanuel Macron qui accuse des producteurs de gaz et de pétrole d'être des "profiteurs de guerre". "Ces superprofits doivent être taxés pour pouvoir financer les mesures de soutien au pouvoir d'achat des Français", estime Marine Le Pen. "C'est une démarche saine, juste et qui permet évidemment de ne pas creuser la dette ni d'envisager, comme le gouvernement français semble le faire, des augmentations d'impôts", poursuit-elle.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mercredi 29 juin 2022 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.