Propos du député RN José Gonzalez sur l’Algérie française : "Ce n’est pas un dérapage", affirme Marine Le Pen

La cheffe de file des députés RN était l'invitée du "8h30 franceinfo", ce mercredi.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marine Le Pen invitée sur franceinfo, le 29 juin 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les propos du doyen RN José Gonzalez sur l'OAS "n’est pas un dérapage", affirme Marine Le Pen, cheffe de file des députés Rassemblement national à l’Assemblée nationale, sur franceinfo ce mercredi, mardi 28 juin.

Comme le règlement le veut, c'est le doyen d'âge qui a présidé la première séance de l'Assemblée nouvellement élue : il s'agit de José Gonzalez, 79 ans, élu RN des Bouches-du-Rhône. Après une rapide allocution, ce dernier a déclenché une polémique en évoquant l'Algérie française, sa terre natale à laquelle il a été "arraché" en 1962, à l'indépendance. "J'ai laissé là-bas une partie de ma France", dit ce pied noir né à Oran. 

>> Assemblée nationale : des députés dénoncent un "négationnisme historique" après les déclarations du député RN José Gonzalez sur l'Algérie française

 "Il a fait un très beau discours" inaugural à l'Assemblée nationale et "il a tenu sa position de doyen avec beaucoup de dignité", a-t-elle assuré, en répondant aux questions de Marc Fauvelle et Neïla Latrous lors du 8h30 franceinfoAprès ce discours, le député RN José Gonzalez, 79 ans, a expliqué devant des journalistes que ce n’était pas à lui de juger si l’OAS a "commis des crimes ou pas."


Quelques instants auparavant, Marine Le Pen, interrogée sur l'élection de Yaël Braun-Pivet à la tête de l’Assemblée nationale, une première pour une femme dans l'histoire, a dit "se réjouir que les femmes prennent la place qui est la leur".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Marine Le Pen

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.