Mi-mandat aux États-Unis, alliance avec le RN et accueil des migrants : ce qu'il faut retenir de l'interview d'Eric Ciotti

écouter (26min)

Le député LR des Alpes-Maritimes était l'invité du 8h30 franceinfo du mardi 8 novembre 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Eric Ciotti invité du 8h30 franceinfo le 8 novembre 2022 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti était l'invité du 8h30 franceinfo du mardi 8 novembre 2022. Mi-mandat aux États-Unis, alliance avec le RN et accueil des migrants... Il répondait aux questions de Salhia Brakhlia et Marc Fauvelle.

Élections de mi-mandat aux États-Unis : "Il n’y a pas tout à rejeter" chez Donald Trump

Les Américains doivent désigner une large partie de leurs représentants au Congrès ce mardi. Éric Ciotti a choisi son camp : "Je suis Républicain", tranche le député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes, et ajoute que Donald Trump "n'est pas un modèle", mais qu'"il n'y a pas tout à rejeter : sur la baisse des impôts, sur ce qu'il a fait à propos de la Corée… Après, je récuse sa contestation des élections et cette espèce de complotisme".

Une alliance avec le RN ? : "La ligne que je tiens, c'est l’indépendance vis-à-vis du pouvoir, vis-à-vis du Rassemblement national"

L'élection de Jordan Bardella à la tête de Rassemblement national ne change rien pour Éric Ciotti. "On a des convictions, des positionnements qui sont naturellement différents. […] La ligne que je tiens, c'est une ligne d'indépendance : indépendance vis du pouvoir, indépendance vis-à-vis du Rassemblement national". […] Nous sommes les seuls à offrir justement une alternative entre l'échec et l'impuissance macronienne et le débat Mélenchon-Le Pen. C'est cette troisième voie que je veux proposer aux Français à la tête des Républicains". Éric Ciotti refuse toute alliance, "ce serait s'allier avec des personnes qui veulent notre disparition."

Accueil des migrants bloqués en mer Méditerranée : "La France ne doit pas les accueillir"

Éric Ciotti condamne les propos tenus par le député (RN) Grégoire de Fournas : "Le racisme, le soupçon de racisme, n’a pas sa place dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale". Mais concernant les migrants coincés sur le bateau Ocean Viking, le député des Alpes-Maritimes est intransigeant : "La France ne doit pas les accueillir. Je le dis clairement : ces bateaux doivent accoster sur le port de départ, en Libye ou en Tunisie". Qu’ils retournent en Afrique ? "Oui ! oui ! Absolument. Si on a cette attitude, on mettra un terme très important au commerce des passeurs".

Retrouvez l'interview en intégralité :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.