8h30 franceinfo, France info

Logement à Paris, transports, embouteillages, pollution, plan vélo... Le "8h30 franceinfo" d'Anne Hidalgo

La maire sortante PS de Paris Anne Hidalgo était l'invitée du "8h30 franceinfo", jeudi 30 janvier.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Anne Hidalgo, maire PS de Paris, invitée du \"8h30 franceinfo\" jeudi 30 janvier 2020.
Anne Hidalgo, maire PS de Paris, invitée du "8h30 franceinfo" jeudi 30 janvier 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Anne Hidalgo, maire sortante de Paris, était l'invitée du "8h30 franceinfo", jeudi 30 janvier. Logement à Paris, Airbnb, transports, embouteillages, pollution, plan vélo...Elle répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély.

Voiture à Paris : "Ce que nous combattons, c'est l'autosolisme"

"Ce que nous combattons, c'est l'autosolisme, la voiture pour soi tout seul, alors qu'on peut faire autrement", a expliqué, ce jeudi sur franceinfo, la maire sortante de Paris Anne Hidalgo, candidate à sa réélection aux municipales en mars prochain. "Je veux continuer à baisser la place de la voiture à Paris. Paris a été une ville aménagée dans les années autour de la voiture. Il faut sortir de cette dépendance à la voiture individuelle", a-t-elle souligné, rappelant que l'interdiction des véhicules diesel dans la capitale serait mise en place en 2024.

"Il y a des gens qui continueront à avoir besoin d'une voiture, et bien sûr qu'ils pourront continuer. Je pense à des véhicules électriques, hydrogènes", a précisé Anne Hidalgo, qui souhaite également supprimer 60 000 places de parking à Paris et "poursuivre le plan vélo""Lorsqu'on a fait nos pistes cyclables, on nous a dit : 'Il y a trop de travaux', etc. C'est vrai que c'était très impactant et que beaucoup de gens n'ont pas compris tout de suite ce qu'on était en train de faire", a reconnu la maire sortante.

Anne Hidalgo a toutefois assuré n'avoir aucun "regret" : "Je ne regrette pas, parce qu'entre agir et ne pas agir, j'ai préféré l'action. Beaucoup de gens disaient : 'La planète brûle et on regarde ailleurs'. Moi, j'ai choisi de ne pas regarder ailleurs." Selon elle, "l'utilisation du vélo dans Paris" a "doublé" grâce "aux pistes sécurisées", "la baisse du trafic automobile sur le mandat", de 2014 à 2020, "est de 22%", et "la baisse de la pollution est de 15% sur cette même période".

Airbnb à Paris : un référendum "avant l'été"

Invitée de franceinfo ce jeudi, Anne Hidalgo a affirmé qu'elle proposerait un référendum aux Parisiens "avant l'été" pour "fixer les règles du jeu" de la plateforme Airbnb. "Il faut absolument qu'on réduise le nombre de locations. Je ferai un référendum avant l'été, si je suis réélue, pour demander aux Parisiens de fixer aussi les règles du jeu", a-t-elle expliqué.

Anne Hidalgo proposera notamment "une diminution du nombre de journées autorisées à 30 jours environ" contre 120 aujourd'hui. La maire de Paris a toutefois reconnu que ce référendum serait purement "consultatif" et n'aurait pas de "valeur légale".

Déménager la gare de l'Est : "Il y a des choses plus importantes à faire"

"Je pense qu'il y a des choses plus utiles, plus importantes à faire" que de déménager la gare de l'Est, a jugé ce jeudi sur franceinfo la maire sortante Anne Hidalgo. Cette proposition a été formulée par le candidat LREM aux municipales à Paris Benjamin Griveaux, qui souhaite déplacer la gare de l'Est aux portes de la capitale ou en banlieue, libérant ainsi 30 hectares pour créer un "Central Park parisien".

"La gare de l'Est comme la gare du Nord sont des pôles très importants pour un trafic international avec le nord de l'Europe, mais surtout essentiellement pour des déplacements au sein de la région Ile-de-France ou les régions limitrophes, donc on a besoin de garder les gares", a estimé Anne Hidalgo.

Les expulsions locatives en baisse de "30%" sur dix ans à Paris

"À Paris, nous avons diminué de 30% les expulsions locatives, alors que dans le reste de la France elles ont augmenté de 40% sur la même période, sur les dix ans qui sont derrière nous", a assuré ce jeudi sur franceinfo la maire sortante de Paris, Anne Hidalgo, candidate à sa réélection en mars prochain.

Alors que la fondation Abbé Pierre publie ce jeudi son rapport annuel sur le mal-logement, Anne Hidalgo a affirmé que Paris a "été une des villes qui a le plus construit et produit de logement social". "Sur cette mandature, de 2014 à 2020, nous avons produit 41 000 logements sociaux", a-t-elle souligné.

La maire de Paris a également rappelé qu'elle s'est "battue" pour la mise en place de l'encadrement des loyers. Et "ça marche", selon elle. "Une des propositions que je fais avec Ian Brossat [son adjoint chargé notamment du logement] c'est que les Parisiens puissent être accompagnés pour pouvoir exercer leurs droits, parce que souvent ils ne savent pas que l'augmentation de leur loyer n'est pas conforme aux règles posées par l'encadrement", a ajouté Anne Hidalgo. 

L'élue a par ailleurs assuré que la "nuit de la solidarité", qui se déroule dans la nuit du 30 au 31 janvier, est "très très utile". C'est la troisième année qu'a lieu cette opération qui "permet d'avoir un observatoire réel, non contestable, des personnes à la rue" et "d'avoir aussi des éléments sur qui sont les personnes à la rue", a expliqué Anne Hidalgo.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du jeudi 30 janvier 2020 :

Anne Hidalgo, maire PS de Paris, invitée du \"8h30 franceinfo\" jeudi 30 janvier 2020.
Anne Hidalgo, maire PS de Paris, invitée du "8h30 franceinfo" jeudi 30 janvier 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)