La mort d'Yvan Colonna, la présidentielle, l'amnistie des "gilets jaunes"... Le 8h30 franceinfo de Manuel Bompard

écouter (26min)

Le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon a notamment réagi à la proposition du candidat d'amnistier certains "gilets jaunes". Selon Manuel Bompard, la mesure ne concernerait que "celles et ceux qui ont manifesté pacifiquement".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Manuel Bompard, eurodéputé LFI et directeur de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, invité du 8h30 franceinfo, mardi 22 mars. (FRANCEINFO)

Manuel Bompard, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, était l'invité du 8h30 franceinfo, mardi 22 mars. Il répondait aux questions de Salhia Brakhlia et Lorrain Sénéchal.

Présidentielle : "Il y a une opportunité de chasser l'extrême-droite dès le premier tour"

Jean-Luc Mélenchon se place en troisième position des intentions de vote dans le dernier sondage Ipsos Sopra Steria pour franceinfo/Le Parisien-Aujourd'hui en France. "Il y a une opportunité historique" que le candidat de la France insoumise "puisse être qualifié pour disputer le deuxième tour face à Emmanuel Macron", estime Manuel Bompard.

Même s'il se dit "toujours critique sur les sondages", Manuel Bompard juge qu'il "y a une dynamique très forte autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon. L'ensemble des trente réunions publiques que nous faisons chaque semaine sont à chaque fois pleines. Et donc, nous y croyons, bien sûr". 

Mort d'Yvan Colonna : c'est "la preuve qu'il y a eu défaillance quelque part dans la gestion de la sécurité des détenus" 

Yvan Colonna, condamné à perpétuité pour sa participation à l'assassinat du préfet de Corse Claude Erignac en 1998, est mort, trois semaines après son agression par un codétenu radicalisé. Après plusieurs jours de coma, sa famille a annoncé lundi le décès du militant. "Quand on est incarcéré, on ne l'est pas pour être tué ou assassiné, pointe Manuel Bompard. Donc, à partir du moment où malheureusement ça s'est déroulé, c'est bien la preuve qu'il y a eu défaillance quelque part dans la gestion de la sécurité des détenus au sein de cette prison", a-t-il estimé.

Présidentielle : amnistier tous les gilets jaunes ? "Il faut regarder en détail les situations"

Jean-Luc Mélenchon va-t-il vraiment "amnistier tous les gilets jaunes condamnés", s'il est élu président,comme il l'a promis dimanche ? "Il faut regarder en détail les situations", a son directeur de campagne Le candidat LFI "parle bien évidemment, dans cette proposition, de celles et ceux qui ont manifesté pacifiquement, qui ont participé à des occupations de ronds-points et qui ont été réprimés", a-t-il ajouté.

C'est "la justice" qui "va examiner les profils en détails", a ensuite précisé Manuel Bompard."Ce n'est pas parce qu'on les a condamnés [ces gilets jaunes] une fois qu'on ne peut pas se dire 'c'était une mauvaise idée dans ce contexte de traiter cette situation, qui était une situation sociale délicate, par la force'".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.