8h30 franceinfo, France info

Emmanuel Macron et le confinement, fermeture des écoles, conséquences sur la prise en charge des cancers... Le "8h30 franceinfo" d'Axel Kahn

Le président de la Ligue contre le cancer était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 31 mars 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Axel Kahn, généticien et président de la Ligue contre le cancer était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 31 mars 2021. Emmanuel Macron et le confinement, fermeture des écoles, conséquences du Covid sur la prise en charge des cancers... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia. 

"La principale erreur d'Emmanuel Macron est de ne pas avoir été fidèle à Emmanuel Macron"

Emmanuel Macron doit s'exprimer mercredi 31 mars à 20h, alors que le président de la République a jusqu'ici repoussé l'idée d'un troisième confinement généralisé. "La principale erreur d'Emmanuel Macron est de n'avoir pas été fidèle à Emmanuel Macron, juge Axel Kahn. Emmanuel Macron nous avait expliqué fin octobre qu'il convenait de confiner, compte tenu de la situation, de telle sorte que la circulation virale diminue beaucoup, pour atteindre moins de 5 000 contaminations par jour", rappelle le médecin. "Tous les gens sensés s'attendaient à ce que, après les fêtes de Noël, on remette un coup" de mesures sanitaires et "qu'on finisse le boulot" après le relâchement lors des fêtes de fin d'année, souligne le généticien.

Covid-19 : "avancer" les vacances scolaires "d'une quinzaine de jours"

Axel Kahn appelle également le gouvernement à revoir sa position concernant la fermeture des écoles. "Il y a eu des tests qui ont été faits dans certaines écoles que je connais, où les chiffres sont tout à fait extravagants", argumente-t-il. "Des taux d'incidence qui dépassent assez nettement 1 000. Il y a des cas où, parce qu'un malade avait été détecté, on a testé toute la classe. Résultat 50 à 70% des enfants de la classe étaient positifs", souligne le généticien.

Le président de la Ligue contre le cancer appelle à changer de braquet : "C'est bientôt les vacances de Pâques. Il faut que l'on avance les vacances d'une quinzaine de jours, et que l'on mélange toutes les zones". "Dans la situation actuelle, on ne peut pas enfermer à nouveau les gamins dans les classes", affirme-t-il.

Déprogrammations et retards de diagnostics du cancer vont causer "plus de 10 000 morts"

En raison de la crise sanitaire, les dépistages du cancer sont en baisse et les déprogrammations dans les hôpitaux se multiplient. Le prix à payer sera lourd, prévient Axel Kahn. "Les conséquences sont tragiques humainement. Il y a toutes ces personnes dont le corps est délabré par de lourdes interventions pour un cancer et à qui l'on dit que la chirurgie réparatrice est repoussée", explique-t-il.

Il y aura plus de 10 000 morts qui n'auraient pas dû mourir de leur cancer. Ce qui se passe au quotidien, dans les chairs, dans les esprits, c'est intolérable.

Axel Kahn

à franceinfo

"Il y a environ 100 000 retards de diagnostics depuis le début de la pandémie, ces retards conduisent à une surmortalité par cancer de 13 500 personnes", détaille le généticien.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo", mercredi 31 mars 2021 :