Vidéo Covid-19 : le généticien Axel Kahn appelle à avancer les vacances scolaires d'une quinzaine de jours

Publié
Article rédigé par
Radio France

"On aurait déjà dû le faire en février, dans la situation actuelle, on ne peut pas enfermer à nouveau les gamins dans les classes", a affirmé le président de la Ligue nationale contre le cancer.

"Le taux d'incidence dans les écoles est supérieur au taux d'incidence de la population générale" à propos de l'épidémie de Covid-19, a affirmé mercredi 31 mars sur franceinfo Axel Kahn, président de la Ligue nationale contre le cancer. Le généticien a appelé le gouvernement à revoir sa position concernant la fermeture des écoles.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations en direct

"Il y a eu des tests qui ont été faits dans certaines écoles que je connais, où les chiffres sont tout à fait extravagants", a argumenté Axel Kahn. "Des taux d'incidence qui dépassent assez nettement 1 000. Il y a des cas où, parce qu'un malade avait été détecté, on a testé toute la classe. Résultat, 50 à 70% des enfants de la classe étaient positifs", a souligné le généticien.

Axel Kahn n'oublie cependant pas les problèmes posés par l'enseignement à distance : "Le confinement du mois de mars [2020] a été très cruel pour les enfants issus des milieux les plus modestes, qui ne disposaient pas des moyens de télé-enseignement, les plus modernes", a-t-il expliqué.

Malgré tout, le généticien appelle à changer de stratégie : "C'est bientôt les vacances de Pâques. Il faut que l'on avance les vacances d'une quinzaine de jours, et que l'on mélange toutes les zones. On aurait déjà dû le faire en février. Dans la situation actuelle, on ne peut pas enfermer à nouveau les gamins dans les classes", a-t-il assuré.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.