8h30 franceinfo, France info

Chez Les Républicains, "il n’y a pas de leader qui s’impose de façon naturelle" déplore Éric Woerth

Le député Les Républicains de l'Oise, invité du "8.30 franceinfo", jeudi 19 septembre 2019, a déploré que son parti peine à occuper l'espace politique entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Éric Woerth, député Les Républicains de l\'Oise, invité du \"8.30 franceinfo\", jeudi 19 septembre 2019.
Éric Woerth, député Les Républicains de l'Oise, invité du "8.30 franceinfo", jeudi 19 septembre 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"On doit pouvoir s'interposer [entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen]. On n'y arrive pas parce que nous ne sommes pas assez bons", a reconnu Éric Woerth, invité du "8.30 franceinfo", jeudi 19 septembre. Chez Les Républicains, "il n’y a pas de candidat, de leader qui s’impose de façon naturelle. On en prend acte et on essaie de construire un parti avec des idées", déplore le député LR de l'Oise. "On n’est pas identifiable, même sur les sujets les plus importants pour nous", regrette-t-il.

Opposé à la PMA, "un bricolage"

L'extension de la PMA à toutes les femmes, vivement combattue à droite, est en cours d'examen à l'Assemblée nationale. Une journée de mobilisation contre la PMA est organisée le 6 octobre. "Je n’irai pas manifester, mais je suis opposé à la PMA", a déclaré Éric Woerth, alors que le député européen LR François-Xavier Bellamy, ex-tête de liste du parti, sera présent dans le cortège, aux côtés de la Manif pour tous. 

"II n’y a pas de vérité dans ce domaine. Il y a une liberté de pensée. Je comprends la souffrance, je n'ai aucun problème sur le fait qu'on puisse avoir un foyer homosexuel. Mais avoir un enfant issu de la filiation c'est autre chose", a estimé le député, président de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale. "L'enfant est naturellement en droit d'avoir un père. C'est la nature. On est en train de bricoler avec la nature humaine de façon absolument considérable", a déclaré Éric Woerth. La PMA pose la question "de l'homme qu'on prépare pour les années et les siècles qui viennent. On ne peut pas totalement jouer aux apprentis sorciers avec ce que nous sommes, notre nature humaine profonde", a-t-il poursuivi. 

Ces débats sont une sorte "d'engrenage. On passe du mariage pour tous à la PMA et on passera évidemment à la gestation pour autrui [GPA]. On passe d'une idée très ouverte à une idée commerciale. Tout cela sera commercialisé. Cet engrenage est inéluctable", s'est ému le député LR de l'Oise. 

Retraites : soutien à la réforme

Avocats, médecins, infirmiers, pilotes, hôtesses, stewards, salariés de la RATP, les mobilisations contre la réforme des retraites se multiplient dans tous les secteurs d'activité. "Emmanuel Macron se trompe de réforme, il doit la modifier profondément", a estimé Éric Woerth. "Une réforme ce n'est pas attaquer des régimes. Le régime universel doit être universel entre le secteur public et le secteur privé." La droite avait commencé à réformer les retraites. "Le travail on ne l'avait pas totalement terminé, on l'a fait au fur à mesure. Aujourd'hui, les régimes de retraites sont en équilibre. Aujourd'hui, il faut mettre fin aux régimes spéciaux de la SNCF, de la RATP, des gaziers, des électriciens." Éric Woerth "soutient" le gouvernement mais aimerait "savoir comment il va faire."

Pour le député LR de l'Oise, il faut "fusionner les régimes publics et privés sur les 6 mois et les 25 ans de référence" pour le calcul du montant des retraites et il faut "continuer d'augmenter l'âge de la retraite. Il faut sans doute aller jusqu'à 65 ans, mais le faire sur plusieurs années et dire ça très calmement aux Français. Il faut instaurer un régime universel de pénibilité", assure le président de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale. 

Immigration

Emmanuel Macron a exhorté lundi soir ses troupes à regarder "en face" les enjeux de l'immigration, replaçant le sujet éruptif de l'immigration au cœur du débat politique. Sur la question de l'immigration, Emmanuel Macron "découvre le sujet. Visiblement, il a coché cet été un certain nombre de cases qu’il devait aborder, probablement parce que ce sont des sujets qui heurtent l'opinion publique et qu'il faut répondre à ces questions", a jugé Éric Woerth. Le choix de s'attaquer à l'immigration n'est "pas spontané et naturel" a estimé le député LR de l'Oise. 

Marine Le Pen "représente beaucoup d’électeurs donc il est assez naturel qu’elle s’exprime à l’Assemblée nationale dont elle est membre", a réagi Éric Woerth alors que l'ex-député LREM Mathieu Orphelin a cédé à la présidente du Rassemblement national son temps de parole lors du débat sur l'immigration organisé à l'Assemblée nationale. 

Procès Mélenchon

Alors que s'ouvre à Bobigny le procès de Jean-Luc Mélenchon pour rébellion à la suite de la perquisition du siège de La France insoumise en octobre dernier, Éric Woerth, député LR de l’Oise, estime que le leader des Insoumis ne subit "pas du tout" un traitement particulier de la part de la justice. "La justice n'est pas instrumentalisée par le pouvoir politique", ajoute Éric Woerth, coupant court aux allégations de Jean-Luc Mélenchon, qui qualifie son procès de "politique".

Jean-Luc Mélenchon "en a beaucoup trop fait" lors de cette perquisition a affirmé le député LR. "On ne peut pas maltraiter la police et les juges lorsqu'ils font leur métier", remarque Éric Woerth. Toutefois, le député estime que sur le fond de l'affaire, "on ne peut contester le fait que ces perquisitions aient été très orchestrées".

Patrick Balkany "ne doit pas se représenter"

Patrick Balkany, maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et condamné à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale "a le droit de se représenter, s'il est libre de ses mouvements", a reconnu Éric Woerth. Mais le député LR de l'Oise estime que Patrick Balkany "ne doit pas se représenter""Il y a des pages qui se tournent, et c'est visiblement une page qui est en train de se tourner", a ajouté le député. 

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8.30 franceinfo" du jeudi 19 septembre 2019 :

Éric Woerth, député Les Républicains de l\'Oise, invité du \"8.30 franceinfo\", jeudi 19 septembre 2019.
Éric Woerth, député Les Républicains de l'Oise, invité du "8.30 franceinfo", jeudi 19 septembre 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)