VIDEO. Débat sur l'immigration : "Il est assez naturel que Marine Le Pen s’exprime à l’Assemblée nationale", affirme Eric Woerth

Le député a cependant souligné que Marine Le Pen ne s'exprimait que "très peu" à l'Assemblée nationale.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Marine Le Pen a accepté les cinq minutes de temps de parole cédées au Rassemblement national (RN) par le député ex-La République en marche (LREM) Matthieu Orphelin pour le débat sur l'immigration à l'Assemblée nationale organisé le 30 septembre et le 2 octobre au Sénat. "Elle représente beaucoup d’électeurs donc il est assez naturel qu’elle s’exprime à l’Assemblée nationale dont elle est membre", a déclaré jeudi 19 septembre sur franceinfo Eric Woerth, président de la Commission des Finances, député Les Républicains (LR) de l’Oise.

"Elle s’exprime très peu à l’Assemblée nationale, ce n’est visiblement pas son terrain de travail," a rapporté Eric Woerth. Depuis plusieurs jours, Marine Le Pen se plaignait que son parti, qui n'a pas de groupe à l'Assemblée, n'ait pas une seule minute de temps de parole lors du débat sur l'immigration.

Un débat qui n'est "pas spontané et naturel" pour Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a exhorté lundi ses troupes à regarder "en face" les enjeux de l'immigration, replaçant le sujet éruptif de l'immigration au cœur du débat politique. Sur cette question, Emmanuel Macron "découvre le sujet", a jugé Eric Woerth. "Visiblement, il a coché cet été un certain nombre de cases qu’il devait aborder, a analysé le député, probablement parce que ce sont des sujets qui heurtent l'opinion publique et qu'il faut répondre à ces questions." Le choix de s'attaquer à l'immigration n'est "pas spontané et naturel" pour lui, a conclu Eric Woerth.

La France a besoin de contrôler l'immigration et aujourd'hui le contrôle de l'immigration est très faible. La poussée migratoire sur la France est très forte.

Eric Woerth

Eric Woerth a déclaré qu'il n'était pas contre l'immigration, mais qu'il voulait qu'elle soit mieux gérée. "La France est un pays d'accueil, on doit pouvoir accueillir les personnes qui sont dans des situations qui les mettent en danger, je parle de danger physique, politique, a résumé le député. La France doit mieux définir les critères. La politique migratoire doit se construire avec l'Europe."

Eric Woerth, invité de franceinfo le 19 septembre 2019.
Eric Woerth, invité de franceinfo le 19 septembre 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)