Pièces à conviction, France 3

"Pièces à conviction". Fourrières : un business hors contrôle

a revoir

Présenté parVirna Sacchi

Diffusé le 25/04/2018Durée : 01h0

Voir la vidéo

Les véhicules de la fourrière sont le cauchemar des automobilistes. Impopulaires, vilipendés, ils rendent pourtant un service indispensable, un service public : il s’agit de dégager les voies de circulation. On en compte environ un millier à travers la France.

Mais la mise en fourrière est devenue un business. Longtemps géré par les municipalités, ce service est aujourd’hui délégué dans la plupart des grandes villes de France à des entreprises privées. De juteux contrats ont été signés entre les fourrières privées et les mairies ou les préfectures. Que se passe-t-il, une fois ces marchés publics conclus ?

Des dépanneuses parfois dangereuses

"Pièces à conviction" révèle comment les fourrières, en théorie chargées de faire exécuter la loi, sont devenues des machines à commettre des infractions. Hors contrôle. A commencer par les conducteurs grutiers, qui sillonnent parfois nos rues au mépris total du code de la route et de notre sécurité, en toute impunité. Les dépanneuses, dans la plupart des cas, sont elles aussi hors la loi, au point de devenir des véhicules incontrôlables, dangereux. L’absence de sanction des pouvoirs publics interroge… Au nom de la rentabilité, des salariés peu qualifiés sont exploités. Nombre d’entre eux demandent justice au tribunal.

"Pièces à conviction" a aussi tenté de démêler les liens qui peuvent exister entre fourriéristes et policiers pour enlever toujours plus de voitures…

Une enquête de Delphine Lopez diffusée le 25 avril.

Après la diffusion de cette enquête, Virna Sacchi reçoit Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 Millions d’automobilistes, et Sébastien Dufour, avocat spécialiste du droit routier.

La rédaction vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #PacFTV.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==