"Nous, les Européens". Irlande : droit des femmes, la marche en avant

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 35 min
 -
Nous, les Européens - ()
Article rédigé par France 2
France Télévisions
Grand reportage, invités et actualité européenne sont au sommaire de ce magazine d'information, exceptionnellement présenté par Pierre Monégier et diffusé le jeudi en fin de soirée sur France 2, ainsi que le dimanche à 10h40 sur France 3.

L’Irlande est sans aucun doute l’un des bons élèves de l’Union européenne quant à l’égalité entre femmes et hommes. Selon les données d'Eurostat, en 2021, l'écart de rémunération était de 9,9%. A titre de comparaison, à la même période, il était de 15,4% en France et 17,6% en Allemagne, le meilleur élève étant le Luxembourg avec un écart de - 0,2%.

Les équipes de "Nous, les Européens" (X) sont allées en Irlande où, malgré des efforts considérables, tout n'est pas parfait. Comment ce pays est-il devenu l'une des figures de proue de l'égalité femmes-hommes ? Comment le gouvernement irlandais souhaite-t-il aller encore plus loin dans cette direction ?

En Irlande, l'égalité femmes-hommes est enseignée à l'école

> LE GRAND REPORTAGE

"A Nantes, jamais je ne me promènerais comme ça, à 19h30, mon portable à la main !", confie Maëva à "Nous, les Européens", lors d'une balade dans les rues de Cork. Quand cette Française de 30 ans a cherché sur internet un pays européen pour voyager seule en sécurité, l'Irlande est sortie en premier.

Mais si le sentiment de sécurité est réel dans l'espace public, la violence conjugale demeure un combat à mener pour la société irlandaise. Pourtant, ces trente dernières années, la condition des femmes a beaucoup changé. L'égalité femmes-hommes est enseignée à l'école pour casser les vieux modèles : ainsi, Kate Lean, 21 ans, a décidé de devenir conductrice d'engin de chantier, à la surprise de ses parents.

Un reportage signé Alexandre Paré et Emilie Sizarols.

> LE PLATEAU

En République d’Irlande, la Constitution stipule que l’Etat doit garantir une situation économique n’obligeant pas les femmes à travailler. Une curiosité qui disparaîtra un jour : la société civile et le gouvernement entendent faire du pays un modèle pour la protection et la place des femmes. Dernières mesures en date : une loi pour lutter contre le contrôle coercitif (défini par Women for women comme un acte délibéré ou un schéma comportemental de contrôle, de contrainte ou de menace utilisé par un individu contre une personne dans le but de la rendre dépendante, subordonnée et/ou de la priver de sa liberté d’action) et l'attribution de cinq jours de congés payés pour une femme victime de violence conjugale.

Pierre Monégier a rencontré Sarah Benson, présidente du Women's Aid, Roderic O'Gorman, ministre des Egalités, et Emma Murphy, victime de violence conjugale.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.