Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Complément d'enquête. Le blues des blouses blanches

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 16 min.
Complément d'enquête. Le blues des blouses blanches

Le suicide d'un cardiologue de l'hôpital Pompidou en décembre 2015 a mis en lumière un sujet tabou dans les hôpitaux : il y aurait deux fois et demie plus de suicides chez les médecins que dans la population générale. "Complément d'enquête" au chevet de praticiens en crise.

Restructurations, sous-effectifs, surcharge de travail, et maintenant absentéisme, on le sait, l'hôpital va mal... Le malaise n'épargne pas les grands pontes : en décembre 2015, le suicide d'un cardiologue à l'hôpital Georges-Pompidou, à Paris, a fait l'objet d'une enquête interne. Celle-ci a relevé des "dysfonctionnements" qui ont abouti à un "grave conflit [entre médecins]".

Un quart des généralistes seraient en burn-out

Le magazine se porte au chevet d'une médecine en crise et vous propose un reportage sur un sujet tabou : la souffrance de ceux qui nous soignent. Un quart des généralistes seraient en burn-out. Des cliniques spécialisées ouvrent des pavillons pour blouses blanches tombées dans la dépression ou l’alcoolisme.

Entre médecins de campagne prêts à "déplaquer" et urgentistes au bord de la crise de nerfs, portrait d’une profession sous pression.

Un reportage de Jean-Karl Lambert, Violaine Vermot-Gaud et Nils Montel, difusé dans "Complément d'enquête. Vaccins, médicaments, médecins : la défiance" le 25 février 2016.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Complément d'enquête

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.