Cet article date de plus de huit ans.

13h15 le dimanche. Affaire Dewberry : la piste des secrets

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 45 min
Ce direct est terminé. Revenez dans quelques minutes pour regarder le replay.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

Le doyen de l'université de Lamar, dans l'Etat du Texas, a été tué de quatre balles dans la tête le 25 décembre 1994. Condamnés pour ce meurtre, les frères Dewberry clament leur innocence depuis vingt ans. Un détective privé mandaté par une association a repris l'enquête à zéro et fait une découverte majeure…

Elmer Rode, doyen de la prestigieuse université de Lamar, au Texas, est découvert à son domicile, le 25 décembre 1994, assassiné de quatre balles dans la tête. L'affaire est sensible : en pleine période électorale, la vie privée de ce notable, qui apprécie la compagnie des jeunes gens et consomme parfois des substances illicites, représente un scandale potentiel. "Un homme puissant a été tué. Ils avaient besoin que quelqu'un paie", dit-on sur place.

Le procureur et la police veulent trouver des coupables au plus vite pour enterrer l'affaire. Ce seront deux jeunes de la ville texane de Beaumont. Ils ont été dénoncés par un ami embarrassé par un gros casier judiciaire. Christopher et John Dewberry, 20 et 17 ans, seront condamnés sur la foi de ce seul témoignage : la perpétuité pour Christopher et la mort pour John, dont la sentence a été commuée en détention à vie car il était mineur au moment des faits.

"Je suis resté dix ans dans le couloir de la mort"

Le magazine "13h15 le dimanche" (FacebookTwitter#13h15) diffusé sur France 2, a pu accompagner Chris, un détective privé britannique mandaté par l'association française Lutte pour la justice, qui reprend l'enquête à zéro. Il retourne sur la piste de chaque témoin de l'époque, sonne à toutes les portes et va de révélation en révélation. L'enquêteur se fait jeter par certains ("Ah putain ! Foutez le camp d'ici !"), quand d'autres lui confient des éléments qui, à l'époque, n'ont pas été exploités par la police.

Jean-Sébastien Desbordes, Matthieu Martin et Nicolas Berthelot ont pu rencontrer en prison Christopher et John Dewberry. De la "racaille blanche", comme les qualifiait le shérif. Des hommes qui clament leur innocence depuis plus de vingt ans du fond de leur cellule : "Je suis resté dix ans dans le couloir de la mort… Je ne veux pas mourir là", dit John au privé venu le visiter au parloir de sa prison. Et sur la piste des secrets de cette affaire, le détective va faire une découverte majeure…

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.