Vidéo Santé : trois questions sur la grève des laboratoires d'analyses, qui dure jusqu'à mercredi

Publié Mis à jour
Santé : la grogne des laboratoires d'analyses, en grève durant trois jours
Article rédigé par
A.Jacquet, F.Vallet, A.Richier, V.Travert, R.Chapelard, S.Ripaud - France 2
France Télévisions

95% des laboratoires d'analyses sont fermés, depuis la matinée du lundi 14 novembre. Ils protestent contre les 250 millions d'euros d'économie que le gouvernement leur réclame.

Rideau baissé pour un laboratoire d'analyses médicales de Nice (Alpes-Maritimes), lundi 14 novembre. En France, 95% d'entre eux sont fermés pour trois jours, même si les analyses urgentes sont assurées. Pour les prises de sang et tests PCR, il faudra en revanche patienter. "J'ai besoin obligatoirement d’un test PCR pour me faire opérer en chirurgie, pendant six heures de bloc. À cause de leur grève, je vais reculer mon opération", s'agace un patient.

Les biologistes refusent une mesure dans la durée 

Les biologistes protestent contre l'effort financier de 250 millions d'euros d'économie pour 2022, qui leur est demandé par l'Etat. Ils devraient, pour y parvenir, baisser la tarification de tous les actes. Cette contribution serait selon le gouvernement justifiée, au vu de leurs bénéfices record durant la pandémie. Les biologistes ont accepté l'idée d'une participation exceptionnelle, mais refusent une mesure dans la durée. Selon les professionnels, les plus petits laboratoires, soit 10% des établissements, seraient menacés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.