Deux-roues motorisés : un secteur en déclin en région parisienne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Deux-roues motorisés : un secteur en déclin en région parisienne
Article rédigé par France 2 - D. Boéri, J. Messa, B. Véran, A. Lo Cascio, N. Lachaud
France Télévisions
France 2
Frappé par le Covid, le télétravail et le stationnement payant, le secteur des deux-roues motorisés est en perte de vitesse à Paris et en proche banlieue. Près d'une trentaine de concessions ont fermé en un an. La mairie de Paris veut accélérer le passage à l'électrique, mais la transition reste difficile.

En un an, elles sont près d'une trentaine à avoir mis la clé sous la porte. À Paris et en proche banlieue, les concessions de motos et de scooters sont en crise. Depuis le Covid, le télétravail et le stationnement payant, c'est tout le secteur qui vacille. Cela fait 22 ans que Frédéric Born gère Absolute Scooters Peugeot, une boutique de scooters dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Son chiffre d'affaires a reculé de 40 %. Il va donc fermer boutique le 31 mars.

Des ventes en électrique en recul de 20% en 2023

La mairie de Paris a pour objectif d'accélérer le passage à l'électrique. Mais ce n'est pas évident pour tous les usagers. La transition reste difficile. Créée en 2020, Pure Rider, une nouvelle enseigne spécialisée dans l'électrique, a encore du mal à trouver un équilibre financier. De son côté, la mairie de Paris assume sa politique de ses premiers résultats, avec 18 000 véhicules référencés en basse émission. Officiellement, les ventes en électrique ont pourtant reculé de 20% en 2023, alors que près de 135 000 personnes se déplacent chaque jour à Paris en deux-roues motorisés.

Parmi nos sources :

L'Officiel du cycle (article payant)

Tableau du bilan 2023 des immatriculations de deux-roues motorisés en France établit par l’Officiel du Cycle

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.