Cet article date de plus d'un an.

“Méga-bassines” : le jour d’après à Sainte-Soline

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
“Méga-bassines” : le jour d’après à Sainte-Soline
Article rédigé par France 2 - S.Perez, T.Petit, N.Perez, J.Delage, France 3 Régions, A.Lopez
France Télévisions
France 2
Des scènes d’une rare violence ont eu lieu, samedi 25 mars, à Sainte-Soline, où forces de l’ordre et opposants à un projet de “méga-bassines” se sont affrontés. La journée de dimanche, organisée autour de débats et de réunions s’annonce plus calme.

Symboles de l’extrême violence des affrontements de la veille, plusieurs véhicules sont calcinés, sur le site de Sainte-Soline (Deux-Sèvres), dimanche 26 mars. Après le chaos, l’heure est aux investigations dans les champs où les gendarmes prélèvent les restes de projectiles, grenades ou mortiers d’artifice pour les analyser. Dans une vidéo, on voit les affrontements filmés depuis l’intérieur d’un véhicule de gendarmerie, pris pour cible. Jets de pierre, de cocktails Molotov, un champ de bataille et des dizaines de blessés.

La bataille des chiffres entre organisateurs et forces de l’ordre 

Les deux camps s’affrontent aujourd’hui sur le chiffre des blessés et se rejettent la responsabilité. Le ministère de l’Intérieur déclare avoir utilisé 4 000 grenades (lacrymogènes et de désencerclement). Selon les autorités, seuls sept manifestants auraient été blessés, quand les organisateurs du rassemblement évoquent le chiffre de "200 blessés, 20 personnes mutilées, défigurées, dont le pronostic fonctionnel est engagé et une personne à ce jour toujours en réanimation". Côté forces de l’ordre, 28 gendarmes blessés dont deux toujours en urgence absolue. La journée de dimanche s’annonce plus calme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.