Présidentielle : à quinze jours du scrutin, les candidats enchaînent les meetings

La socialiste Anne Hidalgo tiendra ce samedi l'un de ses plus gros meetings à Toulouse, tout comme le candidat communiste Fabien Roussel, qui sera également dans la Ville rose, tandis que Marine Le Pen se rend en Guadeloupe. 

La candidate socialiste à la présidentielle, Anne Hidalgo, en meeting à Limoges (Haute-Vienne), le 22 mars 2022. 
La candidate socialiste à la présidentielle, Anne Hidalgo, en meeting à Limoges (Haute-Vienne), le 22 mars 2022.  (PASCAL LACHENAUD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

À quinze jours du premier tour de l'élection présidentielle, la campagne entre dans sa dernière ligne droite, samedi 26 mars. Anne Hidalgo tiendra l'un de ses plus gros meetings à Toulouse, à 15 heures, pour tenter de retrouver un peu de souffle, alors que la candidate socialiste est créditée d'environ 2% des voix dans les sondages. Le communiste Fabien Roussel sera également en meeting dans la Ville rose, tandis que la représentante du Rassemblement national, Marine Le Pen, se rend à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe.

Ce direct est désormais terminé.

Valérie Pécresse, positive au Covid-19, poursuit sa campagne à distance. Donnée cinquième dans les intentions de vote au premier tour, selon notre sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France, elle reste "déterminée, offensive, et impatiente de retrouver les Français", assure son directeur de la communication, Geoffroy Didier. "Je crois que les quelques jours qui nous séparent de l'élection vont compter double ou triple", a-t-il ajouté. 

 Eric Zemmour tentera de se relancer dimanche au TrocadéroSursaut ou baroud d'honneur ? Distancé dans les sondages, Eric Zemmour compte réunir plusieurs dizaines de milliers de personnes au Trocadéro, dimanche à Paris, pour une "démonstration de force" aux allures de dernière cartouche. "Toute la France est invitée, sauf les provocateurs d'extrême-droite, d'extrême-gauche et d'extrême-bêtise. D'avance, merci à eux d'aller voir ailleurs", a-t-il lancé sur Twitter. 

 Jean-Luc Mélenchon se pose en meilleur recours contre l'extrême droite au second tour. "A cette étape, s'il s'agit d'empêcher l'extrême droite d'être présente au second tour, on ne voit pas très bien pour qui on pourrait voter d'autre que moi", a commenté jeudi le leader LFI à sa sortie d'une rencontre avec le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger. Le candidat Insoumis a toutefois récusé la formule de "vote utile", que ses rivaux à gauche l'accusent de cultiver pour se hisser au second tour de l'élection présidentielle.

 Emmanuel Macron toujours largement en tête des intentions de vote. Le président-candidat domine largement des intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle 2022, selon notre baromètre quotidien Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France. D'après ce sondage, il est stable à 29,5% des intentions de vote (avec une marge d'erreur de plus ou moins 3 points), devant Marine Le Pen qui gagne un demi-point à 19% (avec une marge d'erreur de 2,6 points). Jean-Luc Mélenchon est toujours en troisième position, stable à 12,5% (marge d'erreur de 2,2 points), devant Éric Zemmour, qui perd un demi-point à 10,5% (marge d'erreur de 2 points).

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

22h13 : Dans la rubrique "Première voix", le 20 heures de France 2 part à la rencontre des personnes qui vont voter pour la première fois à la prochaine élection présidentielle. Ce soir, place au thème de l'environnement, l'une des préoccupations majeures chez les plus jeunes.



FRANCE 2

22h03 : Marine Le Pen est arrivée pour la première fois samedi en Guadeloupe, aux Antilles, où son père n'a jamais réussi à faire campagne. Entre 30 et 50 manifestants ont accueilli la candidate RN à l'aéroport de Pointe-à-Pitre sur des ryhtmes de ka (tambour). La candidate ne tiendra pas de meeting, mais elle visitera une usine d'eau potable, un marché et rencontrera des pompiers.

20h47 : "Ce que je dis aux jeunes, c'est ne vous laissez pas déposséder de cette élection. Ce qui s'y joue, c'est notre présent, notre avenir collectif. Ne laissez pas la question du climat être mise de côté, ne laissez pas la question de la justice sociale, la question de l'Europe disparaître... Il y a des candidats qui veulent un affaissement de l'Europe, ça ne peut pas être l'avenir des jeunes."

Le candidat écologiste Yannick Jadot était invité dans le 20 heures de France 2. Il lance un appel à la participation dans les urnes, alors que le taux d'abstention pourrait être un clé du premier tour.

19h47 : "Je ne marche pas dans l'idée que cette campagne est ennuyeuse. Elle est passionnante, jamais il n'y a eu autant de sujets d'une telle ampleur sur la table. Après si les gens ont rien à dire c'est leur problème, mais moi j'ai à dire. C'est un moment historique, je ne sais pas si les Français le ressentent ou pas."

Le candidat LFI Jean-Luc Mélenchon a confié qu'il vivait sa campagne présidentielle "la plus intéressante", à la veille de son meeting à Marseille. "Les questions des retraites, de la guerre, de la paix, des alliances, ça pousse à réfléchir, c'est bien", a-t-il déclaré à la presse lors d'un repérage sur la plage du Prado.

16h45 : Emmanuel Macron est toujours en tête dans la course à l'Elysée, selon notre sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien. Crédité de 28,5%, le président sortant perd 0,5 point d'intentions de vote mais conserve une large avance sur Marine Le Pen (17,5%, -1 point), Jean-Luc Mélenchon (14,5%, +1), Eric Zemmour (11%, +0,5 point) et Valérie Pécresse (10%, stable). La marge d'erreur est entre 1,4 et 2,2 points.



FRANCEINFO

16h04 : Anne Hidalgo, la candidate socialiste, débute son meeting à Toulouse. Vous pouvez le suivre en direct par ici.



(FRANCEINFO)

14h47 : Anne Hidalgo, la candidate socialiste, tient un meeting à Toulouse dès 15 heures. Selon Alexandre Peyrout, journaliste de France Télévisions, qui est sur place, elle devrait faire référence à Jean Jaurès. "Elle va parler des grandes valeurs de la République, de l'école mais aussi de l'accueil des réfugiés", relate-t-il. La maire de Paris, à quinze jours du premier tour, compte également remobiliser les militants alors qu'elle n'est créditée que de 2% des intentions de vote dans les sondages. Quelque 1 500 personnes sont attendues.

14h05 : Il est 14 heures, voici les principaux titres :

• L'État porte plainte contre le groupe Orpea. "C'est une étape fondamentale", pour le journaliste qui a révélé le scandale dans le livre-enquête Les Fossoyeurs.

• Le président américain, Joe Biden, s'est entretenu à Varsovie, avec les ministres ukrainiens des Affaires étrangères et de la Défense, qui rencontraient leurs homologues américains.Un nouveau couvre-feu est instauré à Kiev, la capitale. Suivez notre direct.

• A deux semaines du premier tour, les candidats multiplient les meetings et les déplacements. Anne Hidalgo est à Toulouse, Marine Le Pen est en Guadeloupe. Suivez la situation dans notre direct.

13h50 : La première mesure d'Anne Hidalgo si elle remportait la présidentielle ? "Ma première décision concerne les salaires parce que le pouvoir d'achat, le niveau des salaires, en France, est très bas", déclare-t-elle dans le journal de 13 heures de France 2. "J'engage immédiatement des négociations, dans le secteur privé, branche par branche, pour augmenter les salaires. J'augmente de 15%, c'est-à-dire de 200 euros net par mois, le smic, immédiatement (...). Je fais aussi dans le secteur public des négociations mais immédiatement une augmentation du point d'indice des fonctionnaires de 3% et une augmentation aussi des pensions de retraite de 3%", expose-t-elle sur France 2.



(FRANCE TELEVISIONS)

12h12 : Il est un peu plus de midi, que retenir de l'actualité ?

• L'État porte plainte contre le groupe Orpea, annonce Brigitte Bourguignon, la ministre déléguée chargée de l'Autonomie des personnes âgées. "C'est une étape fondamentale", pour le journaliste qui a révélé le scandale dans le livre-enquête Les Fossoyeurs.

• Le président ukrainien accuse la Russie de pousser à la course aux armes nucléaires dans une intervention vidéo au Forum de Doha, organisé par le Qatar. A Kiev, la capitale, un nouveau couvre-feu est instauré. Suivez notre direct.

• L'Ukraine et la Russie figurent parmi les principaux fournisseurs mondiaux de blé. Voici les principaux pays menacés par des pénuries alimentaires à cause du conflit.

• A deux semaines du premier tour, les candidats multiplient les meetings et les déplacements. Anne Hidalgo est à Toulouse, Marine Le Pen est en Guadeloupe. Suivez la situation dans notre direct.

11h11 : Marine Le Pen, la candidate du Rassemblement national, est actuellement en déplacement en Guadeloupe. Elle doit rester moins de 24 heures sur place et elle va tenter d'envoyer un signal : que sa dédiabolisation est achevée. Elle se rend sur l'île pour la première fois depuis qu'elle préside le RN, là où son père n'avait jamais pu aller.

11h08 : Anne Hidalgo, la candidate socialiste, tient un meeting à Toulouse à 15 heures. Alexandre Peyrout, journaliste à France Télévisions, la suit et rapporte qu'elle visite actuellement le quartier d'Empalot.

10h17 : Selon les sondages, Valérie Pécresse n'est que cinquième dans les intentions de vote pour la présidentielle. Invité de franceinfo, Geoffroy Didier, directeur de la communication de la candidate des Républicains, minimise ces résultats.

09h48 : Je reviens notamment sur le financement du système, sur la part d'actifs et de retraités, sur l'espérance de vie après la retraite, sur l'emploi des seniors, sur l'indexation des pensions sur l'inflation. "A moyen terme, notre régime [des retraites] est équilibré", a estimé Yannick Jadot. Le candidat écologiste défend donc un maintien de l'âge légal de départ à 62 ans, tout comme Anne Hidalgo. La candidate socialiste estime aussi qu'"il n'y a pas de problème de soutenabilité financière". "Globalement à l'horizon 2050, le régime sera équilibré, et à l'horizon 2070, il sera même excédentaire", estime l'économiste Eric Heyer.

09h42 : C'est l'un des grands dossiers de l'élection présidentielle : les retraites. Financement du système, employabilité des seniors, calcul des pensions... J'ai décrypté et vérifié cinq récentes déclarations des candidats à l'élection présidentielle.



(ELLEN LOZON / FRANCEINFO)