Cet article date de plus de six ans.

En plein débat à l'UMP sur le "ni-ni", Sarkozy à Abu Dhabi pour une conférence rémunérée

Au lendemain de la défaite de l'UMP au premier tour de la législative partielle dans le Doubs, le président de l'UMP s'est rendu dans l'émirat pour y donner une conférence rémunérée, affirme "Marianne".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, tient un discours lors d'un meeting à Tourcoing (Nord), le 29 janvier 2015. (THIERRY THOREL / CITIZENSIDE / AFP)

Pendant que les ténors de son parti s'interrogeaient sur la conduite à tenir à Paris, Nicolas Sarkozy était à Abu Dhabi. Selon Marianne, l'ancien président s'est rendu dans l'émirat pour y donner une conférence rémunérée lundi 2 février, au lendemain de la législative partielle du Doubs qui a vu l'UMP se déchirer sur la position à adopter dans le duel PS-FN du second tour.

Une "conférence très privée"

Nicolas Sarkozy était en déplacement pour donner une "conférence très privée... et surtout très rémunérée", écrit Marianne, sans préciser le montant de cette rémunération. L'ex-président de la République, indique l'hebdomadaire, "répondait à l'invitation du Cheikh Mansour et du fonds souverain IPIC". Aux Emirats arabes unis, il a "consacré son temps à une quinzaine de personnes triées sur le volet" et, le matin, "il a aussi été reçu par le prince héritier qui l'a invité au Majlis, le Parlement de l'Emirat".

Ce déplacement est intervenu à la veille du bureau politique de l'UMP, qui devait déterminer la ligne de conduite du parti au second tour de la législative partielle dans la 4e circonscription du Doubs. Le candidat de la droite, Charles Demouge, a été éliminé dès le premier tour, laissant place à un duel entre le PS et le FN. Après de multiples tergiversations de la part de ses cadres, le parti a finalement opté mardi soir du justesse pour le "ni-ni" - ni soutien au PS, ni soutien au FN - contre l'avis de Nicolas Sarkozy.

 

 

"Cela n'aurait rien changé aux discussions"

Interrogé sur cette conférence mercredi en fin de soirée par l'AFP, l'entourage de Nicolas Sarkozy n'a pas réagi dans l'immédiat. Un proche du président de l'UMP a toutefois confirmé l'information auprès de Marianne. Le bureau politique du parti "était convoqué le mardi, on a respecté le jour de la convocation", indique cette source. Nicolas Sarkozy "était joignable toute la journée [de lundi], cela n'aurait rien changé aux discussions le lendemain".

Les conférences rémunérées de Nicolas Sarkozy à l'étranger sont parfois critiquées jusque dans les rangs de l'UMP. En décembre, juste après son élection à la tête du parti, il s'était rendu au Qatar pour donner une conférence à l'invitation de la Qatar National Bank, selon Paris Match.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers UMP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.