Jean-Marc Ayrault a démissionné du poste de Premier ministre

Premier ministre depuis mai 2012, Jean-Marc Ayrault a annoncé la démission de son gouvernement, lundi, au lendemain du second tour des municipales.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, quitte la tribune à l\'hôtel de Matignon, à Paris, le 30 mars 2014, après un discours à l\'issue du second tour des municipales.
Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, quitte la tribune à l'hôtel de Matignon, à Paris, le 30 mars 2014, après un discours à l'issue du second tour des municipales. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Il aura tenu presque deux ans. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a remis sa démission à François Hollande, lundi 31 mars, au lendemain d'élections municipales marquées par un fort recul de la gauche. Manuel Valls est nommé Premier ministre, selon Matignon et des sources ministérielles.

> Suivez le remaniement en direct

Ce remaniement était attendu depuis plusieurs jours, après le vote sanction constaté lors du premier tour des municipales. S'exprimant à l'issue d'un second tour tout aussi sévère pour le PS, Jean-Marc Ayrault avait annoncé, dimanche, que "le président de la République tirerait les enseignements de ce scrutin".

 

FRANCETV

Jean-Marc Ayrault a donc remis la démission du gouvernement, dont il avait pris les rênes le 15 mai 2012. Il s'agit d'un des passages les plus brefs d'un Premier ministre à Matignon, le plus court sous la Ve République pour le premier Premier ministre après la présidentielle.

Préféré à Martine Aubry après la victoire de François Hollande à la présidentielle, le député-maire de Nantes était alors présenté comme un "Fillon de gauche", austère et réservé. Proche du chef de l'Etat, il n'en était pas pour autant un intime. Comme François Hollande, le chef des députés socialistes n'avait jamais été ministre avant son arrivée à Matignon.