Remaniement : la nomination du nouveau Premier ministre aura lieu mardi, annonce l'Elysée

Article rédigé par Fabien Jannic-Cherbonnel, Lucie Beaugé
France Télévisions
Publié Mis à jour
franceinfo lundi 8 janvier
Elisabeth Borne a remis sa démission lundi soir, alors que l'hypothèse d'un remaniement planait sur le gouvernement depuis plusieurs jours.

Ce qu'il faut savoir

[Ce direct est désormais terminé]

Encore un peu de suspense. La nomination du nouveau Premier ministre aura lieu mardi, a annoncé, lundi 8 janvier, l'Elysée à France Télévisions. Un peu plus tôt dans la soirée, Elisabeth Borne a remis la démission du gouvernement, qui a été acceptée par Emmanuel Macron. "Madame la Première ministre, chère Elisabeth Borne, votre travail au service de notre Nation a été chaque jour exemplaire. Vous avez mis en œuvre notre projet avec le courage, l'engagement et la détermination des femmes d'Etat. De tout cœur, merci", a écrit le chef de l'Etat sur X.

Elisabeth Borne exhorte à "poursuivre les réformes". Dans sa lettre de démission remise à Emmanuel Macron et consultée par franceinfo, la désormais ex-Première ministre juge "plus que jamais nécessaire de poursuivre les réformes afin de donner sa chance et des perspectives à chacun au sein de la République et de bâtir une France plus forte et plus juste dans une Europe plus souveraine". Elle écrit également avoir "été passionnée" par sa mission.

Premières réactions à gauche. Pour la cheffe des députés insoumis, Mathilde Panot, Elisabeth Borne laisse derrière elle "une démocratie salement amochée". Elle exige sur X "un vote de confiance au Parlement" pour son successeur, sans quoi elle menace de déposer "une motion de censure". De son côté, le député écologiste Benjamin Lucas lui souhaite ironiquement la "bienvenue (...) parmi les parlementaires", écrivant sur X qu'elle "pourra constater toute la brutalité du passage en force permanent et l'humiliation constante de l'Assemblée nationale qu'elle lègue à son successeur à Matignon". 

Ses ex-collègues la félicitent. Clément Beaune, ministre des Transports, remercie sur X la Première ministre pour son "courage" et ses "convictions". "Difficile de mettre quelques mots sur une aventure humaine et politique aussi intense. Mais travailler auprès d'Elisabeth Borne fut un honneur", écrit sur le même réseau social l'ex-ministre de la Santé, Aurélien Rousseau.

L'extrême droite se moque des 49.3 successifs. Sébastien Chenu, vice-président du RN et vice-président de l'Assemblée nationale, écrit sur X : "Donc Elisabeth Borne ne dépassera pas le record de 49.3. Elle était pourtant bien partie". Sur le même réseau social, Laure Lavalette, députée RN et porte-parole au Palais Bourbon, estime que "l'Histoire retiendra du gouvernement Borne" sa "réforme des retraites injuste et deux douzaines de 49.3".

Deux entretiens en deux soirs. Le chef de l'Etat s'était déjà entretenu avec Elisabeth Borne dimanche au palais de l'Elysée. Ils avaient évoqué des "dossiers importants", comme les inondations dans le Pas-de-Calais et l'épisode de froid qui va toucher le pays cette semaine, selon les informations France Télévisions et franceinfo auprès de l'entourage du président et de Matignon.

Un premier remaniement en juillet 2023. Le président de la République avait, à l'époque, maintenu Elisabeth Borne à Matignon et effectué quelques changements. Aurélien Rousseau, qui a démissionné depuis en raison de son opposition au projet de loi immigration, avait hérité du ministère de la Santé, alors que Gabriel Attal avait remplacé Pap Ndiaye à l'Education nationale. Aurore Bergé avait, elle, fait son entrée dans l'exécutif en devenant ministre des Solidarités et des Familles.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #REMANIEMENT Elisabeth Borne laisse "un bilan malheureusement accablant pour les Français", réagi franceinfo Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste. Il dénonce "une situation assez ubuesque" avec "un remaniement que personne n'attend".
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #REMANIEMENT "On a une Première ministre qui a fait le job pendant 20 mois", salue sur franceinfo Patrick Vignal, député Renaissance de l'Hérault. L'élu héraultais critique les réactions des oppositions, sans "aucune réflexion ni hauteur". "Elisabeth Borne a été bousculée, mais elle a fait le job", estime-t-il.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #REMANIEMENT Le patron des sénateurs, Bruno Retailleau, rend hommage à Elisabeth Borne sur X. "J’ai apprécié chez Elizabeth Borne une franchise dans nos échanges, un sens élevé de l’Etat et un vrai courage dans un contexte politique compliqué", écrit-il.
  • Avatar
    Avatar
    alerte franceinfo
    Il y a 0 sec
    #REMANIEMENT La nomination du nouveau Premier ministre aura lieu demain, annonce l'Elysée à France Télévisions.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #REMANIEMENT "Merci Elisabeth Borne, par-delà nos différences politiques, d’avoir su incarner avec dignité et courage le pouvoir au féminin", réagi sur X Valérie Pécresse, la présidente LR de la région Ile-de-France, après la démission d'Elisabeth Borne.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #REMANIEMENT Savez-vous combien de jours Elisabeth Borne a-t-elle passé à Matignon ? Si vous avez dit 602 jours, vous avez vu juste. Sachez aussi qu'elle a eu recours à l'article 49.3 de la constitution 23 fois.
    Elisabeth Borne à Matignon le 7 décembre 2023. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)
    (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)
  • Avatar
    Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Il est l'heure d'un nouveau point sur l'actualité :
    #REMANIEMENT Elisabeth Borne n'est plus Première ministre. Elle a remis la démission du gouvernement, qui a été acceptée par le président de la République. Dans sa lettre de démission remise à Emmanuel Macron et consultée par franceinfo, elle juge "plus que jamais nécessaire de poursuivre les réformes". Suivez notre direct.
    • #BECKENBAUER Franz Beckenbauer, légende du football, est mort à l'âge de 78 ans, a annoncé la fédération allemande. Le défenseur allemand, double Ballon d’or, a remporté deux fois la Coupe du monde, une en tant que joueur et l'autre sélectionneur.
    #VICTOIRES Les nommés des Victoires de la musique 2024 ont été annoncés par l'organisation. Zaho de Sagazan fait la course en tête avec cinq nominations. L'autrice-compositrice-interprète est citée dans les catégories Révélation féminine, Révélation scène, Album, Chanson et Création audiovisuelle. La cérémonie est prévue le 9 février.
    • Le comédien et metteur en scène Philippe Caubère est visé par une enquête pour "atteinte sexuelle sur une mineure" de plus de 15 ans par personne ayant autorité. Une jeune comédienne a porté plainte contre lui, il y a un an. Elle dénonce des atteintes sexuelles quand elle avait 16 ans et l’accuse d’avoir abusé de son immaturité affective.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #REMANIEMENT "Quand je pense aux mois où Elisabeth Borne a été Première ministre, j'ai le sentiment d'une longue perdition, c'est un grand sentiment d'échec", déclare sur franceinfo Cyrielle Chatelain, présidente du groupe écologiste à l'Assemblée nationale. La députée EELV de l'Isère fait le constat de "quelqu'un qui a tout donné pour servir l'Etat et qui finalement s'est retrouvée à servir un homme".
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #REMANIEMENT Alors que nous ne connaissons pas encore le nom du futur Premier ministre, le député socialiste Jérôme Guedj s'interroge sur X sur la tenue "d'un discours de politique générale" avec "un vote de confiance". "Elisabeth Borne avait refusé de le faire", rappelle-t-il.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #REMANIEMENT "Je pense au gâchis inouï qu’a été la loi immigration", réagit la députée écologiste Sandrine Rousseau sur X. "La Première Ministre a vendu son âme pour garder son poste", lance-t-elle.