Présidentielle 2022 : les candidats de la gauche disent non à la primaire suggérée par Anne Hidalgo

Publié
Présidentielle 2022 : les candidats de la gauche disent non à la primaire suggérée par Anne Hidalgo
Article rédigé par
C. Motte, J. Cohen-Olivieri - France 3
France Télévisions

Anne Hidalgo a appelé mercredi 8 décembre à une primaire de la gauche. Au lendemain de sa proposition, elle n'a essuyé que des refus, sauf de la part d'Arnaud Montebourg. 

La primaire de la gauche ? Les écologistes, la France insoumise et les communistes n'en veulent pas. La proposition d'Anne Hidalgo n'a donc pas séduit. À la peine dans les sondages, la candidate du Parti socialiste espérait, mercredi 8 décembre, une gauche rassemblée. "Il faut organiser une primaire de cette gauche, arbitrée par nos concitoyens", a-t-elle déclaré sur TF1. 

Soutenue par Arnaud Montebourg 

Quelques heures plus tôt sur le plateau des 4 Vérités, elle affirmait cependant le contraire. "Ce n'est pas de savoir dans la course des petits chevaux qui a renversé la table pour faire en sorte que le petit cheval avance plus vite", assurait Anne Hidalgo. Pour François Hollande, interrogé à Lille (Nord), la primaire n'a pas lieu d'être et n'aurait de sens "que s'il y a un programme commun". Arnaud Montebourg, lui, a salué l'idée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.