Législatives : les négociations se poursuivent à gauche

Publié
Législatives : les négociations se poursuivent à gauche
FRANCEINFO
Article rédigé par
J-C.Galeazzi - franceinfo
France Télévisions

Sur le plateau du 23h de Franceinfo dimanche 1er mai, le journaliste Jean-Christophe Galeazzi fait le point sur l’avancée des négociations à gauche concernant la mise en place d’une union pour les élections législatives.

Alors que les élections législatives approchent, les différents partis de gauche continuent de discuter d'un potentiel accord qui n’avait pas encore été trouvé dimanche 1er mai. "Les efforts d’union qui auraient dû théoriquement s’achever ce soir pourraient bien se poursuivre demain (lundi 2 mai), ça sera le cas avec les communistes et même avec les socialistes, même si Jean-Luc Mélenchon affirmait aujourd’hui : ‘nous sommes à quelques millimètres de nous entendre tous’", rapporte le journaliste Jean-Christophe Galeazzi sur le plateau du 23h de Franceinfo dimanche 1er mai. Selon le journaliste de France Télévisions, Jean-Luc Mélenchon "voit après ce 1er-mai dans la rue un symbole et aimerait pouvoir faire des annonces avant le 3 mai, le 3 mai au plus tard, pour faire une sorte de parallèle avec le Front populaire de 1936".

Les discussions reprennent entre LFI et le PS

Les négociations entre LFI et les socialistes, suspendues depuis vendredi 29 avril, reprennent. Une nouvelle rencontre doit avoir lieu dans la matinée du lundi 2 mai. De même pour les communistes. "Fabien Roussel nous dit ce soir qu’il espère un accord gagnant-gagnant", indique Jean-Christophe Galeazzi. La discussion la plus avancée semble être celle entre les insoumis et les écologistes. "Un accord qui prévoirait une centaine de circonscriptions pour les Verts, dont 30 gagnables", précise le journaliste. Lors de la manifestation à Paris dimanche, la poignée de main a été chaleureuse entre Jean-Luc Mélenchon et Olivier Faure, secrétaire général du Parti socialiste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.